9 déc. 2011 - 30 déc. 2013 Guillaume JACQUEMIN

Du neuf à Gembloux pour le Catalogue national des variétés de céréales et la Biodiversité

Dans le courant de l'année 2011, le CRA-W a obtenu l'accréditation au niveau européen pour effectuer les tests DHS (Distinction-Homogénéité-Stabilité) pour le domaine des céréales à pailles.

Du neuf à Gembloux pour le Catalogue national des variétés de céréales et la Biodiversité
Dans le courant de l'année 2011, le CRA-W a obtenu l'accréditation au niveau européen pour effectuer les tests DHS (Distinction-Homogénéité-Stabilité) pour le domaine des céréales à pailles.

Afin d'obtenir le statut de variété et le droit à la commercialisation, les maisons de sélection de semences doivent présenter leur création à un Office d'examen des variétés. Cet Office, en Belgique, représenté par le CRA-W en ce qui concerne les céréales, teste ces variétés-candidates durant 2 ans. Outre les caractères agronomiques bien connus tels que le rendement, les résistances aux maladies, au froid ou à la verse et les caractéristiques technologiques, l'Office doit également s'acquitter des tests DHS. Pour ces derniers, il faut prouver que la variété est bien différente de celles qui existent déjà (Distinction), que chaque graine donne une plante similaire (Homogénéité) et que cette homogénéité se conserve au fil des générations (Stabilité).

Les tests DHS sont décrits par des procédures européennes et leur application est contrôlée par l'agence européenne OCVV (Office Communautaire des variétés végétales).

Cette accréditation, obtenue à la suite de deux audits menés par l'OCVV, récompense un important travail de mise aux normes débuté en juin 2010. Les améliorations réalisées concernent principalement la mise en place d'un système qualité et l'établissement de collections variétales. Ces collections (épeautre, froment et orge) sont un des outils indispensables pour prouver la « Distinction » des nouvelles variétés. Actuellement plus de 700 variétés ont pu être réunies et leur description au champ a débuté. Ces collections sont une richesse pour le CRA-W et peuvent venir en appui de projets visant à valoriser la biodiversité de nos cultures céréalières.

Mise à jour 9 décembre 2011