4 juin 2019 Feriel BEN ABDALLAH

Des outils de phénotypage au service des sélectionneurs et des agriculteurs

Récemment, le CRA-W s’est impliqué dans le développement d’outils de phénotypage de plantes de grande culture en serre et au champ.

Des outils de phénotypage au service des sélectionneurs et des agriculteurs

Ces dernières années, le CRA-W s’est doté d’instruments portables de fluorimétrie, de spectroscopie et d’imagerie proche infrarouge afin de caractériser sur site le phénotype de différentes variétés de betteraves, pommes de terre et céréales. En particulier, ces outils servent à évaluer les stress biotiques et abiotiques sur plantules en serre ou plantes en plein champ. Divers projets sont en cours actuellement au CRA-W.

 

Le projet Beetphen, sur fonds fédéraux (Belspo), a pour objectif d’étudier la sensibilité à l’oïdium des variétés de betteraves sucrières. Les observations de terrain sont mises en relation avec les données acquises au sol au moyen de fluorimètres et de spectromètres visible/proche infrarouge portables ainsi qu’avec les informations acquises au moyen de drones équipés de divers capteurs.

 

Le projet Phenwheat, sur fonds de la Région Wallonne (DGO3), a quant à lui pour objectif de caractériser la dynamique de croissance de variétés de froment d’hiver résistantes à différents stress biotiques et abiotiques au moyen d’une plateforme de phénotypage par proxidétection. Divers capteurs hyperspectraux y sont évalués pour étudier la sensibilité à la fusariose des variétés de froment d’hiver sur épis et sur grains.

 

Le projet First, sur fonds internes du CRA-W (Moerman), vise à développer des outils permettant l’identification de génotypes associant résistance aux pathogènes et efficience d’utilisation de l’azote. Les capteurs hyperspectraux sont évalués dans ce cas-ci pour étudier la sensibilité au mildiou et au stress azoté des variétés de pomme de terre, à la fois en phytotron, en serre et en plein champ.

 

A côté de ces mesures de plantes au sol, des images aériennes au moyen de drones, avions ou satellites sont également analysées au CRA-W. Toutes ces activités de phénotypage s’inscrivent dans le cadre plus général du réseau belge de phénotypage de plantes (BPPN) qui forme un maillon du European Plant Phenotyting Network (EPPN). Ces réseaux ont pour objectif de mettre des outils de phénotypage à disposition des acteurs de la recherche et de la sélection végétale afin de créer les variétés de demain plus résistantes aux stress climatiques et biotiques et moins exigeantes en produits de fertilisation et de protection des plantes. Ils apporteront aussi aux agriculteurs les outils nécessaires pour une agriculture de précision.

Mise à jour 4 juin 2019