4 juin 2019 Eléonore MALICE

GAIN, une gestion innovante des adventices et une possible solution à la pollution due aux engrais azotés

La gestion des adventices et la pollution résultant de la transformation des engrais azotés sont deux problèmes importants en agriculture. Le projet GAIN a pour but de concilier ces deux enjeux.

GAIN, une gestion innovante des adventices et une possible solution à la pollution due aux engrais azotés

Au cours du 20eme siècle, la simplification des itinéraires techniques et l’apport important d’intrants azotés sous forme minérale a entrainé la sélection de variétés de froment prélevant préférentiellement l’azote sous forme de nitrate au détriment de la forme ammonium, trop rapidement transformée dans les systèmes agricoles intensifs. Or, de nombreux adventices sont nitrophiles et, par conséquent, favorisées par des engrais riches en nitrates.

Afin de remédier à cela, le projet GAIN tente de combiner différentes stratégies permettant au froment d’hiver  de développer un avantage compétitif sur les plantes adventices, en améliorant de manière sélective l’accès aux ressources azotées nécessaires à sa croissance. Une des stratégies étudiées consiste à identifier des variétés de froment présentant une capacité accrue à prélever puis assimiler l’azote sous forme ammonium. Une autre stratégie vise à développer des approches durables permettant de ralentir la transformation de l’ammonium en nitrate dans le sol.

Le projet GAIN comprend également la réalisation d’une enquête qui est menée auprès des agriculteurs wallons. Cette enquête a pour but de dresser un état des lieux des pratiques de désherbage et de gestion de l’azote en froment d’hiver et de mettre en évidence des pratiques innovantes en matière de gestion des adventices. Quelques 130 agriculteurs y ont déjà répondu !  Toujours en ligne, le questionnaire est accessible via le lien suivant : « https://tinyurl.com/enquete-adventices ».  N’hésitez pas à le relayer dans vos réseaux ! Cette enquête exploratrice sera ensuite approfondie par des entretiens en ferme où l’agriculteur a l’occasion d’expliquer davantage son mode de gestion et les problèmes qu’il rencontre.

Ces enquêtes et entretiens pourront également servir à orienter la recherche vers des solutions innovantes en matière de gestion des adventices et à identifier des actions à mettre en œuvre pour mieux accompagner les agriculteurs wallons.

Ce projet multidisciplinaire est financé par la Wallonie (DGO3) et résulte d’une collaboration entre le CRA-W et Gembloux Agro-Bio Tech.

Mise à jour 4 juin 2019