6 décembre 2018 Didier STILMANT

La diversification des systèmes de culture, un levier pour l’intensification écologique de nos productions agricoles ?

Les demandes de l’aval et la standardisation des itinéraires phyto-techniques ont conduit à une simplification des systèmes de culture. Cela pose de nombreuses questions tant au niveau agronomique que de la composition de notre alimentation.

La diversification des systèmes de culture, un levier pour l’intensification écologique de nos productions agricoles ?

Une partie des pratiques phyto-techniques actuelles peuvent en effet conduire (1) au maintien d’une pression élevée de maladies due à un retour, sur une même sole, d’espèces de même famille ; (2) à une présence de sols non couverts en permanence ; (3) au développement de certaines adventices suite à une non alternance de cultures d’hiver et de printemps ; (4) à une réduction de la présence des légumineuses, fixatrices d’azote, dans les rotations ; … Dans les systèmes actuels, ces contraintes sont contrées à l’aide de nombreux intrants (engrais, pesticides, …), ce qui en questionne la durabilité.

Dans ce contexte, le projet DiverIMPACTS vise à mettre en avant l’ensemble des bénéfices et des potentialités offertes par la diversification des systèmes de culture, tant pour les agriculteurs et les différents chaînons des filières, que pour la société. Il se base sur l’accompagnement de 25 cas d’étude mis en place par les acteurs des filières. Au niveau wallon, ces cas d’étude concernent (1) l’identification et la validation de techniques permettant de concilier agriculture biologique et agriculture de conservation, (2) la valorisation de couverts d’interculture par les ovins au travers d’échanges entre éleveurs et cultivateurs et (3) le développement des filières de production de pois au travers de cultures associées avec une céréale.

En outre, en exploitant les résultats d’essais longue durée, dont la plateforme matière organique du CRA-W, le projet vise à fournir aux acteurs impliqués des leviers et innovations permettant de surmonter les barrières et freins identifiés.

Enfin, une enquête a été menée auprès de 128 expériences européennes appliquant différentes stratégies de diversification de leurs systèmes de cultures (cultures associées, cultures multiples, allongement des rotations, …). L’analyse des résultats a permis d’identifier le rôle que jouait la mobilisation d’un réseau d’acteurs clés autour du projet afin d’en assurer le succès. En effet, un tel réseau permet de lever, entre autres, les verrous rencontrés tant au niveau agronomique qu’économique, lorsque la diversification nécessite la mise sur le marché d’un nouveau produit ou des échanges entre les agriculteurs.

Financement : Horizon 2020

 

Mise à jour 6 décembre 2018