4 juin 2018 Pierre RONDIA

L’aménagement des parcours extérieurs : pour que les poulets prennent le vert !

L’aviculture est un secteur en pleine croissance en Wallonie, particulièrement avec les productions biologiques et de plein air qui ont le vent en poupe. Mais comment aménager son parcours extérieur afin de le rendre attractif ?

L’aménagement des parcours extérieurs : pour que les poulets prennent le vert !

Un aménagement adéquat du parcours (arborisation et couvert herbacé) présente de nombreux avantages. Il contribue à la pérennité de l’activité dans la mesure où il rencontre des préoccupations de la Société (environnement, bien-être animal, image de la production, …).  Le CRA-W s’est donc investi dans la mise en place d’aménagements de parcours pour volailles par le biais du suivi d’un centre régional de référence et d’expérimentation (CRE).  Ce CRE a pour finalité de promouvoir l’aménagement arboré des parcours avec des arbres fruitiers, d’être un lieu d’expérimentation par rapport au choix des espèces prairiales à semer et de rendre disponibles au plus grand nombre des informations techniques et les résultats afférents.

Les observations réalisées dans ce cadre montrent l’importance de semer un couvert végétal diversifié associant au moins graminées et légumineuses (trèfle, luzerne) afin d’assurer la présence continue d’un couvert herbacé durant toute la période d’accès des poulets au parcours. De plus, l’intérêt d’inclure de la chicorée dans le mélange est bien réelle. Cette plante présente une bonne appétence, comme en témoignent les traces de picage des feuilles, et son port dressé amène du relief dans la parcelle (repère visuel qui aide à la dispersion des volailles).  Les mesures collectées indiquent que le couvert herbacé est bel et bien consommé.  Cependant, sa contribution à l’apport nutritionnel des volailles reste peu connue et nécessiterait de futures investigations, notamment dans l’approche de la mesure de l’ingestion d’herbe par le poulet. Le parcours volaille incluant des mélanges fourragers diversifiés présente aussi une bonne valeur nutritionnelle pour le ruminant et peut donc être valorisé par ce dernier  (soit par fauche ou par pâturage alterné).  Les observations ont également mis en évidence la sensibilité du poulet de chair à son environnement et aux conditions climatiques en particulier (vent, froid, pluie, soleil, …). 
Enfin, les bénéfices du couvert herbacé seront optimisés à partir du moment où les arbustes et arbres se développeront suffisamment dans le parcours pour créer du relief (guider les volailles) ainsi que des zones d’ombrage et de refuge (protection contre le soleil et les prédateurs).

Mise à jour 4 juin 2018