12 oct. 2005 Jean-François VAN BELLE
Recherche Biométrie article

Contexte

Les techniques culturales de la majorité des productions végétales primaires vont depuis 40 ans vers une intensification croissante (monoculture, sélection génétique, plantation mécanisée, …).
Ceci s’est fait en grande partie au détriment de la diversité biologique et de la qualité de l’environnement.

Objectifs

L’objectif du projet est de concevoir, d’appliquer, d’étudier et de tester de nouvelles techniques de régénération naturelle sur l’espèce ligneuse la plus plantée en Wallonie : Picea abies (L.) Karst.

Description des tâches

Inventaire des peuplements de Picea abies (L.) Karst. existant en Wallonie et bénéficiant d’un recru naturel ;
- sélection de parcelles expérimentales et application de différentes techniques de régénération naturelle ;
- expérimentation de différentes techniques d’entretien manuel et mécanisé du semis naturel ;
- tests expérimentaux de différentes techniques de récolte mécanisée du peuplement parent ;
- modélisation économique des techniques culturales expérimentées et comparaisons avec la régénération artificielle ;
- vulgarisation auprès du personnel de terrain de la Division Nature et Forêt de la Région Wallonne ainsi qu’auprès des sylviculteurs privés.

RĂ©sultats obtenus

Trois méthodes (scandinave, française, allemande) ont été testées. La méthode la moins dommageable aux arbres restant sur pied s’avère être la méthode allemande qui blesse 13,8 % des troncs. Quant à la méthode française, elle a le meilleur taux de protection des semis, soit 22,5 % par m². Les frais d’exploitation s’avèrent cependant significativement plus élevé avec respectivement 50 % et 70 % de surcoût.

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée

Partenaires

Unité de Sylviculture – Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux,
Entreprise d’exploitation MIEST