Evaluation du risque, pour les abeilles, de l’exposition aux pesticides systémiques et aux stress nutritionnels via le pollen

Evaluation du risque, pour les abeilles, de l’exposition aux pesticides systémiques et aux stress nutritionnels via le pollen

Depuis plusieurs années, un déclin significatif des abeilles domestiques et sauvages est observé en Europe. Celui-ci menace la pollinisation et donc notre sécurité alimentaire. A ce jour, plusieurs facteurs ont été identifiés et peuvent agir de concert. Parmi ceux-ci, la présence de résidus de pesticides systémiques (néonicotinoides, fongicides) et la diversité restreinte des ressources alimentaires. Ces deux facteurs sont étroitement liés à l’évolution des pratiques agricoles et de l’environnement. Dans le but de mesurer le risque et l’importance de ces deux facteurs de stress pour les abeilles en Wallonie, une évaluation de l’exposition à ceux-ci sera menée dans différents contextes paysagers (zones de grandes cultures, d’arboriculture, de prairies, urbaines) en récoltant du pollen de trappe et du pain d’abeille dans des ruches et des nids d’osmies. Tous les échantillons collectés seront analysés du point de vue de la diversité pollinique, des résidus de pesticides, de la qualité nutritive. À l’aide d’un système d'information géographique (SIG), les résultats de ces analyses seront mis en relation avec l’occupation du sol autour des sites. Parallèlement, une évaluation du danger sera menée en laboratoire et en tunnel par l’exposition à des concentrations connues de pesticides systémiques ou à des carences polliniques déterminées en fonction de la littérature et des observations réalisées sur le terrain. Dans ces conditions, la dynamique et la survie de ces colonies ou nids seront suivies et comparées à des colonies ou nids témoins (i.e. non stressés). L’effet de la race sera également étudié en utilisant du matériel caractérisé génétiquement. Des analyses protéomiques permettront également de préciser les conséquences sur la biologie et le système immunitaire des abeilles. Par cette approche, le risque encouru par les pollinisateurs suite à l’exposition aux résidus de pesticides systémiques par le pollen ou aux carences polliniques pourra être estimé.

Coordinateur du projet : Louis Hautier (CRA-W U4)

Partenaires du projet : Gilles San Martin (CRA-W U4), Dominique Mingeot & Benjamin Dubois (CRA-W U1), Alain Delvaux & Gilles Rousseau (CRA-W U10), Sergio Mauro (CRA-W U1), Sébastien Gofflot (CRA-W U14), Olivier Fumière & Eric Janssen (CRA-W U16), Etienne Bruneau & Noa Simon (CARI), Patricia Renard & Thierry Arnould (UNamur), Nicolas Vereecken (ULB)


Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée