Les Départements du Centre wallon de Recherches agronomiques présentent des compétences complémentaires et constituent un ensemble de recherches pluridisciplinaires qui couvrent les principaux domaines d’intérêt dans les secteurs agricole, horticole

Une approche pluridisciplinaire

Les Départements du Centre wallon de Recherches agronomiques présentent des compétences complémentaires et constituent un ensemble de recherches pluridisciplinaires qui couvrent les principaux domaines d’intérêt dans les secteurs agricole, horticole ou forestier ainsi que dans les agro-industries et les sciences de l’environnement. Que cela soit au niveau de la biotechnologie, des productions végétales et animales, de l’amélioration des plantes et de la protection des cultures, du génie rural ou de la qualité des produits, toutes les Départements travaillent de façon coordonnée pour optimiser les productions en quantité et en qualité par la réduction des intrants (création de variétés tolérantes, agriculture de précision, gestion raisonnée de la fumure et de la protection phytosanitaire, …) ou par la création de produits à valeur ajoutée ou à qualité différenciée tout en prenant en compte les attentes de la société.

Les contacts spécifiques

Les contacts spécifiques avec des entreprises belges et étrangères sont nombreux, prestations ponctuelles (consultations, analyses de routine, …), activités de conseil (guidance scientifique de plus ou moins longue durée) ou projets de recherche et développement. Les potentialités du CRA-W en matière de mesures et d’analyses sont considérables et totalisent plus de 300 types de déterminations différentes sur une multitude de produits.

Les interventions

Les interventions les plus fréquentes concernent notamment les problèmes liés aux engrais et amendements, aux produits phytopharmaceutiques, à la protection de l’environnement (sol, eau, plante), à la multiplication in vitro des plantes tempérées et tropicales, à la qualité des produits agro-alimentaires (SPIR – FTIR, développement d’équations de calibration, gestion de réseaux de qualité, …), à la sécurité alimentaire (mycotoxines) et à l’utilisation énergétique et industrielle de la biomasse.


Le