14 janvier 2019 Vincent CESAR

Une convention « pommes de terre robustes bio » signée au salon Interpom à Courtrai !

Une convention « pommes de terre robustes bio » signée au salon Interpom à Courtrai !

Les 25-26 et 27 novembre 2018 avait lieu à Kortrijk le salon Interpom-Primeurs. Ce salon rassemble chaque année tous les professionnels du secteur de la pomme de terre, de la culture à la transformation et la commercialisation. C’est également une plate-forme de rencontre et d’échange importante tant pour les cultivateurs que pour les acheteurs et négociants en pommes de terre.

C’est à l’occasion de ce salon que l’ensemble du secteur de la pomme de terre bio (obtenteurs de variétés, producteurs de plants, producteurs de consommation, négociants, chercheurs et vulgarisateurs) s’est réuni pour assister à la présentation et la signature d’une convention d’utilisation de pommes de terre robustes en Agriculture biologique. A l’initiative de Biowallonie, la FIWAP et l’UNAB, et en présence du Ministre de l’Agriculture, le CRA-W était invité à participer à la conférence organisée pour l’occasion, et à présenter le programme de sélection variétale pour une meilleure résistance au mildiou, ainsi que les résultats des essais de sensibilité au mildiou. Le CRA-W était par ailleurs convié à faire partie des signataires de cette convention dont les objectifs sont multiples : assurer une meilleure récolte aux producteurs de pommes de terre biologiques (principalement en année à forte pression mildiou), garantir un approvisionnement tant quantitatif que qualitatif au négoce et à l’industrie et tendre à une réduction de l’utilisation du cuivre dans la lutte contre le mildiou. Cette convention n’oblige pas l’utilisation exclusive de variétés résistantes (ou tolérantes) mais cherche à encourager leur utilisation croissante, de façon durable.

A l’avenir, le CRA-W poursuivra ses activités de création variétale avec pour objectif un meilleur comportement des variétés face au mildiou, il développera en outre ses activités de recherche tant sur l’étude de la diversité des populations de mildiou que sur l’évaluation des variétés et l’amélioration des pratiques liées à la protection de la culture.

Contact : Vincent César

Mise à jour 19 janvier 2019