Combiner recherche et accompagnement pour développer l’agroécologie

système racinaire

Grâce à un réseau de parcelles expérimentales, une recherche participative avec un groupe d’agriculteurs a été mis en place durant la saison 2019-2020

Le projet Interreg TRANSAE a comme objectif général l’accompagnement d’agriculteurs dans leur projet de transition agroécologique. Cela se traduit par une approche participative afin de mieux résoudre les problèmes rencontrés sur le terrain par les professionnels. Pour ce faire, différents groupes d’agriculteurs déjà engagés dans des pratiques agroécologiques ont été constitués dans les régions partenaires du projet (Flandre, Hauts-de-France, Wallonie).

En Wallonie, le groupe est composé de 10 à 15 agriculteurs en grandes cultures ayant des profils et historiques variés (agriculture de conservation (AC), agriculture biologique (AB), interaction avec l’élevage, etc.) auxquels sont associés le CRA-W et l’asbl Greenotec. Leurs objectifs principaux sont la réduction du travail du sol et de l’utilisation de produits phytosanitaires.

Les agriculteurs du réseau ont rapidement soulevé une problématique majeure : les résultats d’essais « scientifiques » ponctuels sont peu transposables à leurs systèmes de production. Il a donc été décidé ensemble de développer une nouvelle approche consistant en une expérimentation collective et personnalisée, co-définie avec chaque agriculteur à l’échelle de la rotation (au moins 3 ans) afin de répondre à ses objectifs et de s’adapter à ses conditions de production. Cette approche a été nommée « Expérimentation Système en Réseau de parcelles » ou ESR.

Sur le terrain cela se traduit par 12 parcelles de 2 ha (une par agriculteur), réparties en Wallonie, dédiées à l’expérimentation. Sur une sous-parcelle de 1 ha, appelée « Témoin », ce sont les pratiques habituelles et bien maitrisées par l’agriculteur qui sont mises en place. Sur la sous-parcelle contiguë appelée « ABC » (Agriculture Biologique de Conservation), c’est un ensemble de techniques innovantes associées à une réduction du travail du sol et de l’usage des intrants qui est mise en place. Les deux sous-parcelles portent, en règle générale, la même culture.

Lors de cette première saison, plusieurs innovations ont été expérimentées comme l’utilisation de couverts permanents (en AC et en AB), les techniques culturales simplifiées ou le semis direct de culture d’hiver en AB, l’implémentation en strip-till (travail du sol localisé sur la ligne de semis) des cultures de printemps, etc.

L’approche ESR est un processus itératif d’apprentissage ponctué de rencontres individuelles et collectives. Elle permet aux agriculteurs du groupe d’acquérir et de mutualiser l’expérience, ainsi que d’accélérer et de sécuriser la transition à l’échelle de leur système de culture. L’ambition est de tester cette approche ESR à la fois comme outil d’accompagnement de la transition agro-écologique et comme outil de compréhension scientifique des processus agro-écologiques et socio-techniques en jeu.

Le projet TRANSAE est un projet Interreg V FWVl partiellement subsidié par le CRA-W, le Feder et le SPW-DGO3, dans le cadre de la convention de subvention C3U08.HB1102.

Partagez cet article