Des graines suspectes et d'origine inconnue vont être analysées au CRA-W

sachet-graines

La Wallonie se tourne vers le CRA-W pour analyser ces graines

Depuis cet été, un peu partout dans le monde des particuliers reçoivent, sans la moindre demande de leur part, de petits paquets de graines d’expéditeurs mal identifiés. Dans l’Union européenne, la Commission signale avoir été avertie de tels envois non sollicités en France, en Allemagne en Irlande et aux Pays-Bas. La nature des graines est variable mais n’est pas spécifiée. Les envois proviennent, selon ce qui a pu être établi jusqu’à présent, de Chine, Singapour, Taiwan, Malaisie ainsi que des îles Vanuatu.

Cette pratique pose problème car, compte tenu du lieu d’expédition, elle ne respecte pas les règles phytosanitaires. Il y a un risque que les graines envoyées soient porteuses de maladies dues à des organismes de quarantaine. Par ailleurs, l’espèce végétale des graines n’étant pas précisée sur les sachets expédiés, il y a aussi un risque d’introduire des plantes invasives.

Il est essentiel que les particuliers recevant de tels paquets ne les ouvrent pas et surtout ne les sèment pas.

Un premier cas connu d’un tel envoi de graines sans la moindre demande vient de survenir en Région wallonne. La personne qui les a reçues a pris contact avec le Ministère de l’Agriculture. Ce dernier s’est, entre autres, tourné vers le CRA-W pour déterminer en accord avec l’AFSCA, les analyses à réaliser.

Dans un premier temps, les laboratoires de biologie moléculaire du CRA-W tenteront par des techniques novatrices d’identifier l’espèce végétale à laquelle les graines appartiennent. Connaissant l’espèce végétale, le laboratoire de maladies des plantes du CRA-W se penchera sur le problème des organismes de quarantaine.

Reportage RTL - 6/9/2020

De mystérieuses graines chinoises inquiètent les citoyens à Manage: Patricia a découvert un sachet dans sa boîte aux lettres - SudInfo - 6/9/2020

Une habitante de Manage reçoit des graines venues de Chine alors qu'elle n'a rien commandé : l'Afsca recommande la prudence - RTBF - 10/09/20

Partagez cet article