ENTOFÔR project - From waste to resource

ENTOFÔR project - From waste to resource

ENTOFÔR : Du déchet à l’alimentation : Elevage d’insectes sur déchets alimentaires comme source alternative de protéines en aquaculture

Contexte

Le besoin croissant en nourriture et en énergie ainsi que la gestion des déchets sont devenus des défis mondiaux. Cette demande croissante en nutriments nous oblige à améliorer nos modes de production  et d’utilisation des aliments. S’il est important de trouver des moyens novateurs permettant d’accroître la production d’aliments, il est tout aussi essentiel de ne pas gaspiller de précieux éléments nutritifs tout au long de la chaîne alimentaire.

Le déchet organique est une ressource potentielle de nutriments s’il peut être reconverti de manière saine dans l'alimentation humaine ou animale (économie circulaire). Les insectes sont des convertisseurs efficaces de matières organiques en protéines de grande qualité et en lipides. Cette conversion, aussi appelée « upcycling » des substances nutritives, donne une valeur plus élevée à un substrat organique de faible qualité relative en le transformant en substances de grande qualité pouvant être utilisées en alimentation. Le projet ENTOFÔR s’inscrit dans cette démarche de valorisation des déchets dans l’élevage d’insectes à destination de l’alimentation animale.

Objectifs

Cette nouvelle industrie des insectes basée sur les déchets remet en question la vision traditionnelle des «déchets» organiques en les considérant comme une «ressource». Cette nouvelle approche est source de challenges pour les entreprises productrices d'insectes, les fabricants d'aliments pour animaux et les organismes de réglementation.

Afin d’évaluer les sources potentielles de difficultés et de fournir aux entreprises les outils pour les surmonter, un consortium international et interdisciplinaire de chercheurs (économie, sciences sociales, entomologie, nutrition animale et sécurité alimentaire) et d’industries (déchets organiques, insectes et aliments pour animaux) a été construit.

Résultats attendus

Une série de délivrables sont attendus au terme du projet et peuvent être classés suivant les 5 axes de recherche :

  • L’identification des déchets économiquement attractifs et pouvant être convertis par les insectes pour produire des matières premières à destination de l’alimentation animale (WP1)
  • L’évaluation et l’identification des espèces d’insectes les mieux adaptées à cette application et l’optimisation de leur mode d’élevage (WP2).
  • Le développement de matières premières dérivées d’insectes, riches en protéines ou en lipides (WP3).
  • Le développement d’une méthode analytique pour la détection de l’utilisation de déchets non autorisés dans l’alimentation des insectes (WP4).
  • Le développement et la validation d’une méthode de “screening” pour la détection de pesticides et de mycotoxines dans les déchets ou les produits d’insectes (WP5).

Contribution

De par son expertise en tant que EURL-AP, laboratoire européen de référence pour les protéines animales transformées (PATs), la collaboration du CRA-W s’inscrira au niveau du WP4.

Le CRA-W contribuera au développement et à l’optimisation de méthodes d’extractions, de purification et de digestion protéiques, ainsi que de méthodes de dosage protéique et peptidique. Les données obtenues par l’analyse de ces échantillons en spectrométrie de masse haute résolution serviront à la construction et l’alimentation d’une base de données spectrales pour les insectes et les déchets.

Partenaires

  • Institute of marine research (IMR), Bergen, Norvège
  • Norwegian Institute of Bio- economy Research (NIBIO), Ås, Norvège
  • Wageningen University (WUR), Wageningen, Pays-Bas
  • Leiden University Medical Centre (LUMC), Leiden, Pays-Bas
  • Université de Namur (UNamur), Namur, Belgique

Equipe

Publications

Partagez cet article

Sur le même sujet