EXPOPESTEN : EXposition des POpulations wallonnes aux PESTicides ENvironnementaux

Alain DELVAUX
Partagez :
EXPOPESTEN : EXposition des POpulations wallonnes aux PESTicides ENvironnementaux

En Wallonie, l’air ne fait pas l’objet de contrôles réguliers des niveaux de pesticides contrairement à l’eau et à l’alimentation. Pourtant, des études menées en Amérique du Nord et dans plusieurs pays européens montrent la présence de pesticides dans l’air ambiant, que ce soit en ville ou à la campagne, dans l’air extérieur ou intérieur.

Depuis de nombreuses années, des études scientifiques font le lien entre l’exposition aux pesticides et des effets sanitaires graves tels que les cancers, les troubles neurologiques, les effets sur les fonctions reproductrices et le développement ainsi que les perturbations des fonctions endocriniennes.

 

L’objectif du projet EXPOPESTEN est d’évaluer en Wallonie, l’exposition qualitative et quantitative moyenne des populations urbaines et rurales aux pesticides.

Le premier volet vise à évaluer l’exposition aux pesticides par les voies respiratoires sur base des mesures de pesticides dans l’air extérieur à partir de stations d’échantillonnage réparties sur l’ensemble de la Wallonie (en milieu urbain, en zones d’utilisation « nulle » de pesticides et à proximité de zones agricoles).

 

Le deuxième volet vise à comparer l’exposition environnementale et globale (par inhalation, voie cutanée et alimentaire) aux pesticides de deux populations d’enfants : une population faiblement exposée et une seconde population vivant dans une zone géographique soumise à des épandages agricoles fréquents. Enfin, l’exposition globale sera évaluée, en interne, via des échantillons d’urine et de cheveux par exemple, au moyen de biomarqueurs d’exposition. Des données seront également collectées à l’aide de questionnaires destinés à appréhender les sources, les durées et fréquences d’exposition personnelle de chaque enfant.

Enfin, une évaluation du risque sanitaire sera réalisée sur base des mesures d’exposition et des données toxicologiques des pesticides.

 

Ce projet EXPOPESTEN , qui a démarré en 2014, regroupe quatre partenaires wallons : l’ISSEP, initiateur et coordinateur du projet, le CRA-W, le Service de Toxicologie du CHU de Liège et le Comité Régional Phyto (CRP). Le CRA-W est principalement impliqué dans la partie analytique du projet. Il assure le développement, la mise au point et la validation de la détermination de plus de vingt pesticides par GC-MS/MS dans le compartiment environnemental. Le CRA-W apporte également son expertise en matière de propriétés physico-chimiques et toxicologiques, d’usage et d’homologation des pesticides.

Partagez cet article