Du
15 Mars 2012
au
20 Mars 2014

La chimiométrie au service d'un monde à variables multiples

Le monde est multivarié. Les données provenant de différents domaines de la recherche (ex. agronomie, alimentation humaine ou environnement) doivent être soumises à des analyses multivariées pour leur donner une signification...

La chimiométrie au service d'un monde à variables multiples
Le monde est multivarié. Les données provenant de différents domaines de la recherche (ex. agronomie, alimentation humaine ou environnement) doivent être soumises à des analyses multivariées pour leur donner une signification. L'analyse à variables multiples est une branche de la chimiométrie, consistant à extraire un maximum d'informations incluses dans les données. La chimiométrie peut être définie comme une discipline de la chimie qui utilise les mathématiques et les statistiques pour concevoir ou choisir les meilleures procédures expérimentales, pour fournir un maximum d'informations chimiques pertinentes via les données analytiques, et pour acquérir des connaissances sur les systèmes chimiques (Prof. D. Luc Massart). Sur base de cette définition, la chimiométrie joue plusieurs rôles différents dans le monde scientifique. Elle peut aider, par exemple, le chimiste à choisir la bonne méthode d'analyse, incluant toutes les étapes depuis l'échantillonnage jusqu'à la collecte des données. Mais elle permet aussi d'améliorer et de valider des méthodes, ainsi que d'interpréter les données pour les traduire en un résultat, qui doit être facilement compréhensible par le demandeur de l'analyse. La chimiométrie est utile à tous les stades de la procédure analytique, depuis la conception d'un plan expérimental jusqu'à la conclusion finale.

 

Ces dernières années, la chimiométrie a remarquablement évoluée. Les premières étapes furent essentiellement la construction des fondements des plus importants principes/concepts de la chimiométrie (ex. plans expérimentaux, théorie d'échantillonnage, outils pour l'exploration  de données et la modélisation) et leur diffusion. De nos jours, la chimiométrie est de plus en plus reconnue comme une étape nécessaire dans les différents processus analytiques, qui produisent d'énormes séries de données issues de différentes techniques et différents plans expérimentaux. L'avenir de la chimiométrie sera la mise au point de traitements efficaces pour des grandes séries de données complexes, ainsi que le développement de méthodologies efficaces et plus robustes incluant la détermination de valeurs aberrantes, la mesure d'erreurs et la fusion de données de différentes techniques analytiques. Mais le principal défi demeure l'intégration complète des connaissances obtenues à partir des données analytiques, incluant, entre autres, les relations complexes et les problèmes de corrélation.

Le CRA-W a beaucoup d'expérience en chimiométrie et l'utilise dans différents domaines du monde agricole multivarié (ex. contrôle de qualité, détection des fraudes ou contamination, ...) sur toutes sortes de produits agricoles (sols, céréales, lait, fruits, viande, aliments pour animaux, ...) en appliquant diverses techniques analytiques, comme la spectroscopie vibrationnelle, la microscopie ou l'imagerie hyperspectrale (comme dans l'exemple illustré ci-dessus), générant en un temps très court, un grand nombre de données. Le CRA-W effectue régulièrement diverses études de recherche et organise des formations ou des séminaires liés à la chimiométrie afin d'étudier toute la complexité et la variabilité de ce monde multivarié.

 

Sur le même sujet

#Article #Nouvelle