Mesurer les émissions de méthane par les bovins… toute une technique !

méthane-web

Un essai inédit a été réalisé au CRA-W afin de comparer les techniques d’évaluation des émissions de méthane par les bovins.

Le CRA-W fait partie des acteurs aidant l’agriculture à réduire son impact environnemental dans un intérêt écologique mais aussi, indirectement, socio-économique. Si les bovins ont le grand avantage de valoriser des surfaces fourragères non cultivables par l’homme, ils sont souvent critiqués pour leurs émissions de méthane (CH4) inhérentes à leur physiologie digestive. Ces émissions varient fortement d’un animal à l’autre et plusieurs stratégies, liées notamment à l’alimentation du bétail, à la sélection génétique ou à la conduite des troupeaux, permettent de les limiter.

Cependant, pour vérifier l’efficacité de ces stratégies, il est primordial de développer des outils applicables à l’échelle de l’animal mais aussi du troupeau, permettant ainsi de quantifier en routine les émissions individuelles de méthane. Ces outils sont soit des instruments directs de mesure, permettant des mesures précises, ou des modèles mathématiques utilisant des données disponibles en routine (proxies) qui, une fois validés, permettront un gain de temps et d’argent.

L’essai, réalisé fin 2019, est issu d’une collaboration entre 4 unités de recherche du CRA-W qui avait pour objectif de comparer 5 méthodes permettant d’évaluer les émissions de méthane de 10 vaches laitières, durant une période de 2 mois, à savoir :

  • une méthode considérée comme référence, utilisant le SF6 comme gaz traceur,
  • le Greenfeed ©, commercialisé par C’Lock Inc,
  • l’estimation du CH4 à partir des acides gras du lait obtenus par chromatographie gazeuse,
  • l’estimation du CH4 à partir du spectre moyen infrarouge du lait,
  • et enfin, l’estimation du CH4 à partir des spectres proche infrarouge des matières fécales.

Afin de tester les limites de ces outils, les animaux différaient de par leur stade de lactation, leur capacité de production et leur alimentation.

Les résultats auront des implications pour plusieurs projets, tels que IndigGES (Amélioration de la précision des analyses de cycles de vie en y intégrant les résultats de proxies, projet Moerman) et SmartCow (Uniformisation de protocoles de collecte à l’échelle européenne, projet H2020).

L’originalité de l’essai réside dans le fait que le CRA-W a une des seules équipes de recherche au monde à maîtriser l’ensemble de ces techniques, qui n’ont dès lors jamais été comparées à l’échelle d’un seul et même essai.

Informations pratiques

Partagez cet article