Robot désherbeur

Véronique LECLERCQ
Partagez :

L’utilisation des pesticides est de plus en plus controversée et la diminution du nombre d’herbicides autorisés entraine un renforcement des résistances des adventices. La lutte contre les adventices (désherbage) étant un enjeu majeur en production végétale et le coût de la main d’œuvre étant de plus en plus élevé, des innovations mécaniques et autonomes voient le jour. Le projet Robot désherbeur vise à évaluer et valider ces nouvelles techniques dans les conditions régionales et vise à promouvoir l’utilisation de robots agricoles en Wallonie par le biais de démonstrations/mises à disposition de robot auprès d'agriculteurs/maraîchers, dans le but de construire pas à pas leur appropriation.

Contexte

La lutte contre les adventices ou « désherbage » est un enjeu majeur en production végétale (maraîchage et grandes cultures). La concurrence, induite par les adventices, impacte directement le rendement des cultures. De plus, des effets secondaires peuvent impacter les productions et leur qualité à plus long terme comme l'augmentation du stock semencier, le développement de parasites...

A l’heure actuelle, l’utilisation des pesticides est controversée et de plus en plus remise en question tant par rapport à leur impact sur l’environnement que sur la santé humaine. La diminution du nombre d’herbicides autorisés entraine un renforcement des résistances des adventices. Que ce soit pour le secteur bio ou conventionnel, le recours au désherbage mécanique s’impose comme une solution à favoriser.

Dans un contexte où la disponibilité de main d’œuvre est faible et son coût élevé, le désherbage mécanique fait face à un frein financier. Cela est d’autant plus marqué chez les maraîchers biologiques pour qui le désherbage mécanique, se faisant parfois manuellement, est une tâche particulièrement chronophage et pénible.

L’apparition des robots de désherbage, mécanique et autonome, répond donc aux deux enjeux développés ci-dessus, s’affranchir de l’utilisation d’herbicides et de la main d’œuvre pour des tâches à forte pénibilité de travail.

Bon nombre de ces robots sont actuellement au stade de prototype ou utilisables sur un nombre restreint de cultures. Ces robots sont essentiellement basés sur des technologies poussées de reconnaissance d’adventices et d’actions spécifiques localisées. Néanmoins, des robots reposants sur des technologies plus simples sont d’ores et déjà commercialisés pour le secteur maraîcher. Ces robots travaillent essentiellement sur l’inter-rang avec, chez certains, un ajustement de l’outil de désherbage permettant d’augmenter la précision d’action de part et d’autre de la culture.

Objectifs

Même si certaines solutions robotisées sont commercialisées surtout à destination du secteur maraîcher, elles présentent un prix élevé et ne sont encore pas ou très peu rencontrées chez les producteurs. Il n’y a donc pas de retour d’expérience concernant la possibilité d’intégration des robots dans les systèmes agricoles wallons.

Ce projet a pour objectifs :

1) d’étudier, d’évaluer et de valider ces nouvelles techniques dans les conditions régionales

2) de diffuser les résultats obtenus, d’organiser des démonstrations et de mettre à disposition, auprès d'agriculteurs/maraîchers, ces outils afin de construire pas à pas leur appropriation.

Pour répondre au premier objectif, une phase de test sera réalisée au CRAW avec différents robots disponibles sur le marché. Ceux-ci seront évalués sur base de critères techniques (performance/ efficacité et sélectivité), socio-économiques (rentabilité et impact sur le travail) et, si possible, environnementaux. Les études seront menées en production maraîchère et, si les robots sélectionnés le permettent, en grandes cultures. Cette phase durera 3 ans étant donné que la réussite est fortement liée aux conditions pédoclimatiques et que l’impact à plus long terme de l’enherbement des parcelles est peu connu.

Pour enrichir la phase de test et répondre au deuxième objectif, des robots seront mis à disposition et/ou en démonstration chez des producteurs, en fonction de partenariats développés avec les firmes locatrices de robot. Ces maraîchers/agriculteurs seront sélectionnés suivant leur intérêt, leur localisation et leur mode de production.

Cette phase de démonstration permettra d’effectuer un transfert de connaissances vers les utilisateurs (mise en place du matériel, écolage, initiation aux itinéraires techniques...) ainsi qu’un retour d'expérience (avantages/inconvénients, ressentis, suivi socio-économique...). Cette phase permettra de valider, confirmer les résultats de la phase d'étude en conditions semi-contrôlées dans les expérimentations au CRA-W.

Résultats attendus

Le projet permettra de fournir les principaux résultats suivants :

  • Evaluation technique de robots actuellement commercialisés visant à caractériser leur efficacité et niveau de maturité
  • Evaluation socio-économique que représente l’acquisition d’un robot pour un agriculteur
  • Elaboration d’itinéraire technique spécifique à l’utilisation des robots et adapté à la Wallonie
  • Sensibilisation et information du monde agricole à la robotisation du désherbage
  • Echange ou partenariat avec les firmes dans le but d’améliorer le développement des robots.

Equipe

Partagez cet article