Le Service d’Inspection des Pulvérisateurs (SIP) "La bonne dose au bon endroit" !

La devise du Service d’Inspection des Pulvérisateurs (SIP) :

Il est primordial d'avoir un pulvérisateur en parfait état pour minimiser les risques sur l’environnement et la santé publique que représente l’utilisation de produits phytopharmaceutiques. De plus, pour l'agriculteur, cela représente un enjeu économique

Pour de nombreuses exploitations agricoles belges, l'utilisation de pulvérisateurs pour l'application de produits de protection des plantes est indispensable. Néanmoins, ceux-ci n'ont pas la possibilité de contrôler eux même l'usure de certaines pièces comme par exemple les buses. C'est pourquoi, un diagnostic régulier est nécessaire. Le CRA-W comporte au sein de son équipe, un Service d'Inspection des Pulvérisateurs (SIP) mandaté par l'AFSCA et détenteur du certificat d’accréditation N°443-INSP sous NBN EN ISO/IEC 17020.

Depuis 1996, tous les 3 ans, les agriculteurs reçoivent une convocation les invitant à contrôler obligatoirement leurs pulvérisateurs. Sur celle-ci on peut y lire le lieu ainsi que la date et l'heure à laquelle les détenteurs de pulvérisateurs doivent être présents. Sur le site de contrôle, les contrôleurs qualifiés et connaissant le parc de machine sont munis d'appareils de mesures tels que des manomètres, des débitmètres et autres équipements ad-hoc développé par le CRA-W dans le but de contrôler les pulvérisateurs. Il s’agit d’un contrôle orienté « diagnostic ». En conséquence, tous les éléments constituants (en fonctions des types de machines) sont inspectés séparément. Quatre types de pulvérisateurs sont actuellement contrôlés : pulvérisateurs de grandes cultures, pulvérisateurs d’arboriculture, pulvérisateurs à rampe en horticulture et cultures ornementales (serres) et pulvérisateurs pour la désinfection du sol. Ce sont près de 6000 pulvérisateurs qui sont inspectés tous les 3 ans. Plusieurs tests sont réalisés en statique et même en dynamique, le but étant de vérifier l'ordinateur de la machine, le fonctionnement hydraulique, l'usure des buses, la présence de fuites, la géométrie de la rampe, les anti-gouttes, etc. La validation du bon fonctionnement de tous ces points permet d’assurer à l’utilisateur le bon fonctionnement de son outil de travail.

Certains disfonctionnements observés lors des contrôles peuvent donc mener à un refus de la machine, refus qui entrainera la nécessité d’un repassage afin de délivrer un rapport de contrôle et un pulvérisateur en ordre. Lorsque les buses ou le manomètre sont jugés défectueux, ceux-ci sont confisqués, obligeant le propriétaire à représenter du matériel neuf.  Dans certains cas, suite au contrôle, l’utilisateur aura également obligation de réparer des éléments particuliers de façon à être prêt pour le prochain passage, 3 ans plus tard. Le rapport d’inspection fourni tous les conseils nécessaires à la bonne compréhension des réparations à effectuer.

Une fois en ordre, le pulvérisateur repartira avec son étiquette autocollante attestant de la réussite du contrôle ainsi que d’un rapport valide indispensable à la certification des cultures produites. Il est à noter que les absences injustifiées sont sanctionnées et peuvent entrainer des amendes importantes pour l'agriculteur, c’est pourquoi il est primordial de communiquer avec le secrétariat du service ou les inspecteurs sur site pour préparer au mieux tout changement par rapport à la convocation reçue.

Il y a une vingtaine d’années, le taux de refus des machines était de 30 %. Il est actuellement inférieur à 10 %. Cela montre bien l’influence bénéfique du SIP sur la qualité du parc de machines, et cela démontre également que les agriculteurs font de plus en plus attention à l'état de fonctionnement de leurs machines et à la préservation de la qualité de leurs produits.

 

Public cible

Tous les propriétaires d’un appareil susceptible d’être utilisé pour l’application de produits phytopharmaceutiques sous forme liquide.

Démarches

- tous les 3 ans : réception de votre convocation (lieu et date de rendez-vous sur la convocation)
- présentation au rendez-vous avec le pulvérisateur, les absences injustifiées sont sanctionnées
- si en ordre : vous recevrez une étiquette autocollante et un rapport de validité
- si non-conformité : rapport d'inspection avec réparations à effectuer

Contact Service d’Inspection des Pulvérisateurs

Nathalie Van de Walle, gestionnaire administrative du Service d'Inspection des Pulvérisateurs

081/ 87 53 12 - 0475/ 52 29 55

servicepulverisateur@cra.wallonie.be

 

Informations pratiques

  • Bâtiment Francini
    Chée de Namur, 146 5030 Gembloux Tel : +32 81 87 40 10 Fax : +32 81 87 40 20
  • Nathalie VAN DE WALLE
Fichiers attachés

Equipe

Partagez cet article