• Suivez-nous

11 Décembre 2020

Systèmes de productions innovants et impacts sur les eaux souterraines

L’élaboration de ces systèmes et une meilleure connaissance du devenir des pesticides permettraient de diminuer l’impact sur la qualité des eaux

Le projet Agriculture Is Life For Water Quality (AIL4WaterQuality) part de deux constats : d’une part, les ajustements des systèmes classiques de productions ne donnent que des effets réduits sur la qualité des eaux, il est donc nécessaire aujourd’hui de développer des systèmes de production innovants et, d’autre part, les connaissances sur le devenir des pesticides au sein d’un profil de sol sont extrêmement limitées.

Les essais mis en place sur la plateforme Agriculture Is Life (Gembloux Agro-Bio-Tech) sont des systèmes innovants de productions agricoles permettant de répondre aux besoins de la société tout en préservant les ressources naturelles. Les trois systèmes testés sont tournés vers une agriculture sans pesticides et basés sur des rotations longues de 8 ans. Le premier système est caractérisé de flux Animal-Végétal via interactions « hors-sol» avec des cultures classiques, des engrais chimiques et l’utilisation de matières organiques d’origine animale. Le deuxième système, flux Animal-Végétal en interactions agroécologiques, intègre des périodes de pâturages et un usage réduit d’engrais chimiques. Le troisième système est végétalien avec l’utilisation de matières organiques de source non animale.

Le projet comporte quatre objectifs majeurs :

  • L’instrumentation des trois systèmes de production pour le suivi hydrologique. Pour cela, des sondes de teneur en eau et de potentiel ont été mises en place dans les trois premiers horizons. Des plaques de prélèvement de la solution du sol ont été installées en dessous de la zone racinaire afin d’analyser les pesticides et les nitrates percolant dans le sol.
  • L’établissement d’une base de données des trois systèmes de production : les données seront accessibles et téléchargeables pour tout utilisateur intéressé.
  • La quantification de l’impact de la transition agricole sur la qualité de l’eau et la modélisation des flux d’eau et de molécules dans la zone racinaire et les eaux souterraines.
  • L’enrichissement des connaissances sur la mobilité des pesticides dans les sols grâce à des monitorings du transfert de pesticides sur des colonnes de sol.

La valorisation pratique des résultats ainsi que leur vulgarisation et leur diffusion dans le secteur agricole est un aspect important du projet afin d’aider les acteurs du secteur agricole à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Le projet AIL4WaterQuality est subsidié par la SPGE (Société publique de Gestion de l’Eau) et porté par le centre de recherche et d’enseignement TERRA (Gembloux Agro-Bio-Tech). 

Partagez cet article