VitroMisc

Pascal GEERTS
Partagez :

VitroMisc a pour objectif de produire des vitroplants de Miscanthus x giganteus d’origine contrôlée pour favoriser son implantation en Wallonie.

VitroMisc est un projet globalisant des demandes précises d’acteurs wallons impliqués de plus en plus dans le domaine du phytomanagement, de l’agroécologie et de la production de biomasse énergie. Il contribuera à un environnement de qualité, notamment en valorisant les zones dites marginales ou de bordures.

 

Le Miscanthus x giganteus est un hybride stérile du Miscanthus, plante ligneuse riche en fibre, cultivé pour sa biomasse et sur sa faculté à proliférer sur les sols et dans les environnements les plus difficiles. Il résiste notamment à la sécheresse.

 

VitroMisc a pour objectif plus précis, dans sa première phase d’implémentation, de produire des vitroplants de Miscanthus x giganteus à partir de souches certifiées (contrôle viral inclus) en développant, par la suite, des systèmes de production adaptés aux demandes locales. Ces systèmes pourront s’établir sur différentes générations :

  • Le vitroplant (F0), produit en année Y0 ;
  • Le microrhizome (F1), produit à partir du vitroplant après une année de culture en conditions contrôlées (produit en année Y+1) ;
  • Le rhizome de seconde génération (F2), produit à partir des micro-rhizomes en conditions de champs (produit en année Y+2).

L’amélioration de ces systèmes de production devra répondre à une demande précise : l’optimisation des conditions d’implantation et de productivité du Miscanthus x giganteus en Wallonie.

 

Ainsi, la phase d’introduction du matériel végétal a débuté, avec succès, en 2020, le matériel végétal étant issu de fournitures de matériel provenant de chez Vitrogen (société de production de vitroplants en Pologne), de l’Institute of Plant Genetics de Pologne (Poznan) et de souches locales fournies par les sociétés wallonnes Belcanthus et Promisc, sociétés spécialisées dans la valorisation du Miscanthus x giganteus.

 

Une première application de ce projet est l’implantation d’une zone de Miscanthus à des fins de production de biomasse pour la réhabilitation d’un terril sur le site « Le Martinet ».

 

Un projet aux nombreux partenariats et collaborations

 

L’ensemble du projet est ainsi soutenu par différents acteurs en Wallonie:

  • l’asbl Valbiom par le biais e.a. de ses activités dans le projet Interreg New-C-Land. VitroMisc a ainsi récemment obtenu sa participation au projet « Le Martinet »  de la Ville Charleroi Métropole permettant une valorisation directe de ses premiers résultats.
  • les acteurs wallons privés pour la valorisation du Miscanthus x giganteus – les sociétés Belcanthus, Promisc et Bevert étant nos premiers partenaires de terrain. La croissance actuelle du secteur s’évalue entre 10 à 30 ha de culture à implanter par an en Wallonie.

 

Au niveau européen, VitroMisc a établi une première collaboration avec l’Institute of Plant Genetics (Poznan, Pologne) afin d’étudier/développer de nouvelles génétiques en Miscanthus x giganteus, le projet ayant démarré en Pologne en 2018. A terme, cette génétique pourra être testée sur nos sites d’expérimentations. VitroMisc s’est également positionné au sein d’un panel industriel wallon pour être à la veille du projet européen GRACE.

 

A terme, le projet se diversifiera vers d’autres cultures pérennes ayant les caractéristiques du Miscanthus x giganteus mais encore peu étudiées en Wallonie. La Sida et la Silphie sont, à titre d’exemple, de nouvelles alternatives à l’étude.

 

En conclusion, VitroMisc se voudra, en collaboration étroite avec l’asbl Valbiom, d’implanter des essais et de fournir aux acteurs wallons les dernières innovations en matière de plantes à biomasse d’intérêt.

 

Equipe

Partagez cet article