Zéro-Ph(f)yto F & L(G)

Zéro-Ph(f)yto F & L(G)

Ce projet mené, dans le cadre d’une collaboration transfrontalière, vise à identifier, valider et à transmettre des clés permettant de produire des fruits et légumes, sans aucune pulvérisation de produits phytopharmaceutiques, créant ainsi une rupture par rapport aux pratiques actuelles.

Contexte

La poursuite du développement de l'agriculture biologique et l'application de méthodes « zéro phyto » dans nos régions constituent un enjeu économique, de santé humaine et de protection de l'environnement. Le secteur des fruits et légumes est un des plus gros consommateurs de produits phytopharmaceutiques (Corder, 2017 -Estimation quantitative des utilisations de produits phytopharmaceutiques). Pour répondre à ces enjeux et aux préoccupations des consommateurs, il est nécessaire de concevoir de nouveaux systèmes de production.

Beaucoup de méthodes zéro-phyto, basées ou non sur des études scientifiques, sont proposées dans la littérature, sur internet et par différents moyens de communication. Cependant très peu sont validées scientifiquement et il n'existe aucune synthèse de ces techniques ni aucune concertation entre les différents acteurs. Un certain flou résulte de cette situation par rapport aux méthodes qui fonctionnent ou pas et les producteurs ne savent pas à qui s'adresser pour obtenir des informations objectives et validées dans nos territoires. Les cultures maraîchères et fruitières, sur lesquelles vont principalement se porter ce projet, sont particulièrement affectées par ces problématiques car il s'agit de cultures très sensibles aux maladies et ravageurs et très exigeantes en termes de qualité visuelle.

Objectifs

Ce projet mené, dans le cadre d’une collaboration transfrontalière, vise à identifier, valider et à transmettre des clés permettant de produire des fruits et légumes, sans aucune pulvérisation de produits phytopharmaceutiques, créant ainsi une rupture par rapport aux pratiques actuelles. Différents leviers seront mis à profit :

  • leviers agronomiques (approche système, rotation, biodiversité, associations de cultures, diversification des productions, techniques culturales, …),
  • meilleure connaissance des principaux ravageurs,
  • méthodes de protection sans intrant (piégeage massif, moyens physiques, …).

Les différents acteurs engageront une démarche participative associant les compétences, les savoir faires et les outils transfrontaliers au sein de réseaux de producteurs innovants, de chercheurs, d’expérimentateurs, et de groupements de développement, en cultures maraîchères et en productions fruitières. Le projet prévoit de prospecter, d’évaluer et de synthétiser des connaissances, des techniques visant le zéro phyto, et de définir quelles sont les limites.

Résultats attendus

Les références acquises feront l’objet d’une valorisation, allant du professionnel (producteurs, techniciens, collectivités…), au grand public (jardiniers amateurs, consommateurs …), au travers notamment de : 

  • démonstrations par le biais de visites d’essais, 
  • une mise à disposition des résultats, grâce à des outils informatiques de partage (site web dédié,…)
  • d’une journée d’étude transfrontalière Zéro ph(f)yto F & L (G) (restitution des résultats, échanges, témoignages, village « zéro phyto »,…)

Partenaires

  • CRAW
  • FREDON Nord-Pas-de-Calais
  • Bio en Hauts-de-France
  • Université Picardie Jules Vernes, Unité EDISAN
  • PCG
  • Inagro

Financement

  • CE - Politique régionale - FEDER
  • CE - Politique régionale - INTERREG V
  • Provincie Oost Vlaanderen
Fichiers attachés
Partagez cet article