Du
21 Mai 2015
au
31 Décembre 2025

Développement de la culture de fraises et de petits fruits ligneux en Wallonie

Développement de la culture de fraises et de petits fruits ligneux en Wallonie

Contexte

De nos jours, comme pour toute culture agricole, les petits fruits doivent répondre aux exigences environnementales devenues de plus en plus sévères tout en garantissant au fil des ans une bonne qualité sanitaire et gustative pour le consommateur. Afin d’améliorer de façon durable la qualité du plant et de ce fait celle des fruits, les producteurs souhaitent obtenir des réponses concrètes concernant les moyens de contrôle voir d’éradication des maladies ou ravageurs détectés au sein de leurs parcelles. Pour répondre à ces demandes, il s’avère important de connaître la biologie et le comportement de ces maladies et ravageurs des cultures dans le but de pouvoir utiliser des moyens de lutte efficaces. Comme nous le savons, les fruits doivent être sains et exempts dans la limite légale de tous résidus de pesticides. La lutte phytosanitaire systématique n’est plus une solution. Si de par son action, elle permet de maintenir les plantations relativement saines par des traitements réguliers, elle engendre à plus long terme des problèmes tels que la pollution de l’environnement, l’apparition de résistance aux produits chimiques, la disparition des prédateurs naturels qui induit l’augmentation de la pression des ravageurs, … Dans le cas particulier des cultures de petits fruits ligneux, celles-ci sont exposées à de nombreux organismes nuisibles (une dizaine de maladies cryptogamiques et une quinzaine de ravageurs ont été recensés uniquement pour la culture du framboisier). De plus, les produits phytosanitaires actuellement agréés pour ces cultures sont peu nombreux et leur retrait de plus en plus fréquent. Il s’avère donc primordial de développer des moyens de lutte plus naturels et plus respectueux de l’environnement.

Objectifs

La production intégrée a été initiée en culture de légumes sous abri contrôlé il y a quelques années avant de s’étendre progressivement aux cultures fruitières (fruits à pépins). La protection intégrée en culture de petits fruits, que se soit sous abri ou en plein air, n’a pas encore été étudiée en Wallonie mise à part sur certains ravageurs en culture hors sol du fraisier où les résultats des essais se sont avérés très encourageants.[image] En Wallonie, la production de petits fruits est pour l’instant essentiellement destinée à la vente de proximité (vente à la ferme, bord de route, …) et à la transformation. Le projet de recherche qui fait l’objet des présentes conventions vise à : · mettre en place un centre expérimental et démonstratif « fraises et petits fruits ligneux » ; · développer les techniques de production intégrée en petits fruits ligneux en fonction de l’identification et de l’évolution des ravageurs et auxiliaires naturels présents dans les cultures ; · déterminer des variétés de fraises et de petits fruits ligneux adaptées aux systèmes de production et de commercialisation utilisés en région wallonne (essais variétaux et phytotechniques) ; · améliorer la qualité phytosanitaire des plants au niveau des maladies des racines.

Résultats attendus

Les essais variétaux, phytotechniques et de lutte intégrée menés au CRA-W devraient apporter aux fraisièristes et producteurs de petits fruits les connaissances indispensables à la maîtrise de ces cultures complexes.

Résultats obtenus

Les infrastructures (tunnels, parapluie, système d’irrigation, …) et les différentes cultures de petits fruits ligneux ont été installées afin de mettre en place le centre expérimental. Différentes méthodes de protection intégrée contre divers ravageurs sont à l’étude. Une étude a porté sur une comparaison entre la protection intégrée et la protection chimique contre l’acarien tisserand, le thrips et le puceron en culture de variétés remontantes. Etude qui montre une bonne efficacité des auxiliaires introduits au sein du tunnel intégré tout au long de la culture par rapport à la protection chimique ou l’on observe une résistance de plus en plus marquée des ravageurs vis à vis des insecticides et acaricides. Plusieurs variétés de fraises (variétés de juin et remontantes) et de petits fruits ligneux (framboisiers, groseilliers, cassis et ronce) possédant des caractéristiques agronomiques intéressantes sont testées afin d’élargir la gamme proposée aux producteurs.

Partenaires

Groupement des Fraisièristes Wallons (GFW asbl)

Financement

  • SPW - DG Economie et Emploi
  • SPW - DGARNE

Equipe

Stéphanie FARVACQUEJean-Pierre GOFFARTGuy VERVOTTE