Du
04 Novembre
au
31 Décembre 2011

VETABIO

INTERREG IV. Partner.

Contexte

La pertinence du mode de production biologique vis-à-vis du développement durable se confirme et ne peut plus être contestée. Cependant, alors que ce mode de production est soutenu par un marché en croissance continue, attestant d’un intérêt véritable des consommateurs, les trois régions concernées par le présent projet accusent depuis 2005 une stabilisation des reconversions. L’écart se creuse entre le marché qui s’internationalise et le développement de la production et des filières bio au niveau des régions.
Dans ce contexte plusieurs défis sont à relever qui justifient une coopération transfrontalière. La dispersion des producteurs d’une même orientation impose de travailler ensemble et de regrouper les compétences présentes sur les trois versants. Des complémentarités intéressantes existent entre systèmes de production et filières ainsi qu’entre les compétences développées par les partenaires du projet : chaque région a des spécialités et des résultats qui peuvent intéresser les autres.
Parmi les défis à relever nous retenons deux problématiques prioritaires :
1) La nouvelle réglementation européenne impose une alimentation 100% biologique pour les ruminants. Cette contrainte est d’autant plus forte qu’elle vient dans un contexte international (1) de pénurie en céréales, oléagineux et protéagineux biologiques destinés à l’alimentation animale et (2) de reprise de la demande européenne en produits animaux (lait et viande). Des solutions devront donc être apportées simultanément dans les trois régions, le recours à l’importation n’étant pas nécessairement durable. Les solutions mises en œuvre à l’échelle de l’exploitation pour une même production devront être adaptées à ses spécificités alors que des complémentarités entre régions devront être développées.
2) En production légumière nous relevons le besoin de professionnalisation des producteurs en vue de mieux adapter leurs systèmes de productions aux exigences des filières, qu’elles soient de type court ou de type long. Le territoire transfrontalier forme un espace suffisant pour y maintenir et développer la position des productions maraîchères. Cependant les systèmes doivent êtres optimalisés et le manque de coordination entre producteurs des différents versants, qui se connaissent peu mais livrent leurs légumes sur le même marché, engendre une situation de concurrence qui n’est profitable à aucune des régions.

Objectifs

Objectif général :
Mise en réseau des producteurs et des organismes techniques des trois régions pour dynamiser et valoriser les compétences, les expériences et les innovations autour des problématiques de l’alimentation des ruminants et des productions légumières bio. A plus long terme, cette mise en réseau s’inscrit dans l’objectif de développer durablement les échanges et les complémentarités entre filières bio liées au territoire transfrontalier.

Objectifs particuliers :
- Mettre en réseau les compétences et les connaissances existantes des partenaires.
- Mieux connaître les spécificités des systèmes biologiques (élevage et légumes) et des filières qui y sont associées dans les trois régions.
- Identifier les problèmes et comment ils se posent dans les différents types d’exploitations présents sur les trois versants.
- Comparer les pistes de solutions envisagées par les producteurs, les paramètres qui les justifient et qui sont à prendre en compte pour les évaluer.
- Par des échanges entre producteurs et techniciens, construire collectivement des propositions alternatives innovantes. Adapter et optimiser les schémas retenus.
- Etablir des partenariats et accompagner des producteurs dans la mise en expérience de ces solutions à l’échelle de l’exploitation. Assurer un suivi de ces expérimentations et les conditions de leur valorisation auprès des producteurs des trois versants.
- Pendant toute la durée du projet, assurer la mise en réseau, les échanges et la diffusion des données existantes, des expériences en cours et des résultats obtenus. Cette mise en réseau se fera à trois niveaux : au niveau des partenaires du projet, au niveau des producteurs impliqués et au niveau de l’ensemble des producteurs et des filières bio concernés sur les trois territoires.

Résultats attendus

En matière d’alimentation animale, nous visons à mieux cerner les innovations en cours dans les exploitations laitières des trois versants dans le but d’optimiser l’autoproduction des ressources fourragères de la ferme, en particulier en ce qui concerne la protéine. Deux voies sont envisagées, d’une part l’optimisation des mélanges fourragés et d’autre part l’introduction de nouvelles cultures dans la rotation. La mise en réseau des éleveurs et des polyculteurs est également un des résultats attendus.

En matière de légumes, ce projet apportera une meilleure connaissance entre les producteurs des trois versants (qui produit quoi, comment, quand et pour quel marché ?) et entre les circuits de commercialisation (long et court, atténuer les craintes de concurrence déloyale pour mieux connaître le contexte dans lequel on opère). On visera également à initier des dynamiques entre producteurs des trois versants qui pourraient trouver des formes de pérennisation par la suite. La mise en commun des expériences et des expérimentations, conçues et mises en œuvre dans les trois versants, maximise la possibilité d’aboutir à des solutions innovantes transposables sur l’ensemble de la zone d’étude.

Effets transfrontaliers induits qui sont attendus :
- Augmentation du nombre d’agriculteurs et des surfaces bio dans la région transfrontalière.
- Etablir des liens entre opérateurs en améliorant les performances et l’image des systèmes bio élevage et légumes des trois versants.
- Contribuer à la durabilité de l’ensemble de l’agriculture de la région transfrontalière par le transfert des résultats et des pratiques mises en œuvre en agriculture biologique.

Contribution

Le CRA-W est principalement impliqué dans les actions concernant le volet élevage.

Action 1 Mise en réseau
- pour les agriculteurs impliqués dans le projet (partenariats établis par versant), assurer la circulation de l’information de manière à ce que chacun soit au fait de ce qui se passe chez les autres agriculteurs de la région transfrontalière.
- pour les techniciens impliqués dans le projet, organiser des échanges sur l’évolution des expérimentations menées sur chacun des versants et la résolution de problèmes communs aux trois versants.
- pour l’ensemble des agriculteurs et des techniciens des trois versants, organiser des visites de fermes et d’essais expérimentaux ainsi que des démonstrations.

Action 4 : Identification des besoins des éleveurs biologiques et appui transfrontalier dans la recherche de réponses durables
La démarche générale est de valoriser et capitaliser les solutions déjà mises en œuvre ou en projet dans les fermes de la région transfrontalière.

Action 5 : Appui technique en productions fourragères et alimentation animale
Accompagner les solutions déjà mises en œuvre ou en projet dans les fermes de la région transfrontalière et les compléter par des expérimentations techniques à l’échelle de l’exploitation, ou de station expérimentale. Chaque exploitation sera considérée comme une source d’expérience, dont les résultats peuvent être valorisés de manière transfrontalière. Un essai est en cours à Libramont concernant les mélanges fourragers complexes.

Partenaires

Partenaires flamands
- PCBT : Interprovinciaal Proefcentrum voor de Biologische Teelt
- PCG : Provinciaal Proefcentrum voor de Groenteteelt Oost-Vlaanderen

Partenaires français
- GABNOR : Groupement des Agriculteurs Biologiques du Nord-Pas de Calais
- Chambre Régionale d’Agriculture Nord Pas de Calais
- PLRN : Pôle Légumes Région Nord
- FREDON : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles

Partenaires wallons
- CEB Centre d’Essais Bio
- CARAH : Centre pour l’agronomie et l’agro-industrie de la province du Hainaut

Coordinateur hors CRA-W

Mr Sébastien Labrune et Mme Jessica Zaoui
GABNOR
Le Paradis
59133 Phalempin
France
Tel. : +33 (0)3 20 32 25 35
Fax : +33 (0)3 20 32 35 55
E-mail : sebastien.labrune@gabnor.org et jessica.zaoui@gabnor.org
www.gabnor.org 

Financement

  • CE - Politique régionale - INTERREG IV
  • CRA-W - Centre wallon de Recherches agronomiques
  • SPW - DGARNE

Equipe

Daniel JAMARDidier PITTIEYves SEUTINDidier STILMANT