Diversification des systèmes de cultures (complexification des rotations, cultures associées, cultures multiples), soutenue par les acteurs et prenant en compte les filières, afin d’en accroître la durabilité

Diversification des systèmes de cultures (complexification des rotations, cultures associées, cultures multiples), soutenue par les acteurs et prenant en compte les filières, afin d’en accroître la durabilité

Afin de lutter contre les conséquences négatives de la simplification des rotations et des types de cultures, ce projet attire l'attention sur l'importance de la diversification des systèmes de culture. http://www.diverimpacts.net/


Contexte

La part prise par des cultures telles que le froment, le maïs, le colza augmente dans de nombreuses régions alors que la culture de plantes racines diminue fortement. Cela conduit à une simplification des systèmes de culture est des rotations qui ne comptent plus, régulièrement, que trois voir deux espèces et même, à la limite, une espèce comme couramment rencontré en monoculture de maïs. Cette évolution est soutenue par l’ensemble du système socio-technique (politiques publiques, industries, la recherche et le développement, …).

Les conséquences de telles spécialisations des rotations et des territoires sont négatives à plus d’un titre : (i) utilisation accrue des ressources naturelles (engrais et donc énergie fossile et émission de GES) suite à la disparition des légumineuses dans les rotations ; (ii) augmentation de l’utilisation des pesticides suite à une augmentation des pressions occasionnées par les adventices, parasites et maladies dans les systèmes simplifiés ; (iii) réduction de la biodiversité associée à des habitats homogènes et à une utilisation accrue des pesticides ; (iv) stagnation des rendements ; (v) réduction de la fourniture de services écosystémiques et de biens publics en général.

Une diversification, tant temporelle (culture multiple, allongement des rotations) que spatiale (cultures associées), des cultures mobilisées, en permettant l’implémentation de pratiques agronomiques à faible niveau d’intrant, est mise en avant comme étant une solution clé pour le développement d’agro-écosystèmes multifonctionnels. Cette diversification devrait soutenir le développement de systèmes plus résilients et efficients dans l’utilisation de leurs ressources, capables de produire, simultanément, les ressources alimentaires, énergétiques, le carbone nécessaire à l’industrie et les services écosystémiques.

Néanmoins, malgré leurs bénéfices potentiels et des tentatives sectorielles pour soutenir ces alternatives, peu d’attention a été portée à la diversification des systèmes de culture à ce jour.

http://www.diverimpacts.net/

Objectifs

L’objectif général de DiverIMPACTS est de mettre en avant l’ensemble des bénéfices et potentialités offertes par la diversification des systèmes de culture. Il se base sur l’étude et l’accompagnement de cas d’étude mis en place par les acteurs des filières en vue d’en accroître la durabilité. Il vise, d’une part, à mettre en évidence les bénéfices de ces systèmes tant pour les agriculteurs, les différents chainons des filières que pour la société et, d’autre part, à fournir aux acteurs impliqués des promoteurs et innovations permettant de lever les barrières et freins existant en vue de leur permettre de profiter pleinement des bénéfices apportés par une diversification des systèmes de culture et ce tant à l’échelle de l’exploitation que de la filière ou du territoire.

Description des tâches

WP1 – Identification des facteurs de succès ou d’échec d’expérience de diversification des systèmes de culture en Europe

L’objectif de ce WP est d’identifier et d’analyser les facteurs de succès ou d’échec d’expériences visant à diversifier les systèmes de culture et qui ne sont pas suivies par ailleurs dans le cadre du projet. Parallèlement, la littérature existant sur le sujet sera analysée avec une attention particulière pour les méta-analyses réalisées sur le sujet. Les bénéfices et leviers associés à une diversification des cultures seront évalués, synthétisés et mis à jour chaque fois que ce sera justifié.

WP2 – Promotion de la diversification des cultures grâce à une recherche participative avec les acteurs impliqués dans différents cas d’étude (CSs)

Le WP2 structurera la dynamique de 25 CSs distribués en 5 clusters. Les acteurs des différents CSs vont interagir, échanger leur expertise, être outillés et accompagnés par les expertises présentes dans les différents WPs, grâce à la mise en place de plateformes de co-innovation. Ils vont constituer une communauté de pratique au niveau de ces plateformes (une par cluster). Pour chaque CS, un processus interactif de co-innovation, intégrant différents acteurs des filières, sera implémenté afin (1) de définir les motivations actuelles et les objectifs spécifiques de la stratégie de diversification développée ; (2) de développer, en étroite concertation avec tous les acteurs impliqués, des systèmes de cultures diversifiés et innovants ; (3) d’identifier les verrouillages à l’implémentation de ces systèmes innovants ainsi que, avec le soutien des différents WPs du projet, des solutions techniques potentielles à mobiliser ; (4) de définir, avec les indicateurs les plus pertinents afin d’évaluer la durabilité des systèmes définis (WP4) et (5) d’évaluer des schémas innovants proposés par les WP3 et WP5.

WP3 – Quantification des bénéfices associés à des systèmes de culture diversifiés à travers d’essais longue durée (FEs)

Le WP3 mobilise un réseau d’essais de longue durée (FEs) qui évaluera et testera les performances des différentes stratégies de diversification des systèmes de culture. Ce réseau de FEs est mobilisé afin (1) de démontrer les bénéfices associés aux différentes stratégies de diversification (rotation, cultures associées, cultures multiples) et ce sous une diversité de conditions de sol et de climat européen et (2) de tester de nouvelles associations temporelles et spatiales d’espèces. Ces avancées doivent permettre de mettre en avant les bénéfices de ces associations tant pour les agriculteurs que pour les attentes des filières. Une série de paramètres y seront enregistrés de manière standardisée : rendement et Land-Equivalent Ratio, utilisation des ressources et des intrants, pression des parasites et maladies, fertilité du sol et biodiversité.

WP4 – Evaluation de la durabilité des systèmes de culture diversifiés à l’échelle des exploitations, des filières et des territoires

Afin d’atteindre cet objectif, DiverIMPACTS va mobiliser les méthodes développées par les partenaires du projet, basées sur les évaluations multicritères, la modélisation multi-agents et l’ACV. Cela permettra d’harmoniser l’évaluation des performances techniques, économiques, environnementales; en ce y compris les services écosystémiques; et sociales au travers des différents CSs et FEs.

WP5 – Des verrouillages aux innovations et à une refonte des filières

Le WP5 a pour objectif d’approfondir l’analyse des leviers stimulant la mise en place de systèmes de culture diversifies en mobilisant la théorie de la transition multi-niveaux afin d’identifier les verrouillages et voies de transition possibles. Une analyse approfondie des modes de coordination entre les acteurs impliqués, en intégrant les dimensions des filières et territoires, sera menée. Elle contribuera à l’identification de stratégies permettant de surmonter les barrières et verrouillages et/ou de promouvoir les promoteurs, à l’échelle tant des exploitations (techniques, compétences, connaissances) que des filières (logistique, contractualisation, partage de la valeur ajoutée, développement de marchés, …). Des schémas organisationnels et contractuels seront développés avec les acteurs des filières afin de soutenir le développement de filières innovantes.

WP6 – Stratégies, méthodes et outils pour soutenir des schémas de diversification des cultures en prenant en compte l’ensemble des filières

Le WP6 a pour objectif de développer des stratégies, recommandations et outils pour promouvoir l’adoption de schémas de culture diversifiés au sein de notre système socio-technique.

WP7 – Transfert, diffusion et communication des acquis du projet

Résultats attendus

Au niveau des connaissances, DiverIMPACTS va :

-           Identifier des facteurs de succès et/ou au contraire d’échec associés à des expériences de diversification de culture ;

-           Etablir un cadre pour l’analyse des politiques et la formulation de recommandations en termes de développement d’instrument politiques adaptés en vue de soutenir l’adoption et la durabilité du développement de systèmes diversifiés ;

-           Quantifier les impacts directs et indirects des schémas de diversification des cultures et ce tout au long de la filière.

Concernant les avancées technologiques, DiverIMPACTS développera :

-           Un outil d’analyse multi-critères défini pour évaluer les bénéfices et les inconvénients associés à des systèmes de culture diversifiés, ce tant au niveau technico-économique qu’environnemental et social ;

-           Des schémas de contractualisation et d’organisation logistique ainsi que de nouveaux modèles économiques permettant de surmonter les barrières identifiées à la diversification des cultures ;

-           Une base de données, en open source, synthétisant les caractéristiques et les performances de stratégies de diversification des cultures. Ces données seront collectées tant dans les CSs que les FEs.

D’un point de vue appliqué, DiverIMPACTS va :

-           Implémenter un réseau d’acteurs très diversifié incluant des experts des systèmes agro-alimentaires afin d’améliorer et de soutenir l’adoption de systèmes culturaux avec une plus forte diversité ;

-           Développer des plateformes méthodologiques permettant d’apprendre à innover, de soutenir l’innovation ;

-           Implémenter un réseau de FEs focalisant sur l’intérêt d’une diversification des cultures. Réseau qui couvrira la diversité des régions bio-géographiques européennes ;

-           Développer un arbre de décision pour aider les acteurs dans l’évaluation des bénéfices associés à une diversification des cultures sous leurs contextes agronomique, environnemental et économique spécifiques.

Contribution

Frédéric Vanwindekens – Coordination du WP1 et contribution au WP5

Daniel Jamar – Monitoring des CSs wallons

Donatienne Arlotti & Equipe technique de U9 – Suivi des experimentations longues durées (WP3)

Florence Van Stappen – Coordination de la tâche mobilisant la méthodologie ACV (WP4)

Didier Stilmant – Coordinateur adjoint du projet et coordination des dynamiques wallonnes

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée

Partenaires

- Institut national de la recherche agronomique (Inra)

- Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA)

- Association de coordination technique agricole (ACTA)

- Association groupe École supérieure d’agriculture d’Angers (ESA)

- Bioforum Vlaanderen (Bioforum)

- Consiglio per la Ricerca in Agricoltura e l’Analisi dell’Economia Agraria (CREA)

- Fondazione Italiana Per la Ricerca in Agricoltura Biologica e Biodinamica (FIRAB)

- Forschungsinstitut für Biologischen Landbau Stiftung (FiBL)

- Inagro, Provinciaal extern Verzelfstandigd Agentschap in Privaatrechtelijke Vorm VZW (Inagro)

- Inra Transfert SAS (IT)

- Instytut Uprawy Nawozenia I Gleboznawstwa, Panstowowy Instytut Badawczy (IUNG-PIB)

- Landwirtschaftskammer Niedersachsen (LWK)

- Okologiai Mezogazdasagi Kutaointezet Kozhasznu Nonprofit KFT (ÖMKI)

- Progressive Farming Trust LTD (ORC)

- EuroConsultants (ERC)

- Services opérationnels du collège des producteurs (Socopro)

- Stichting Bionext (Bionext)

- Stichting Dienst Landbouwkundig Onderzoek

- Sveriges Lantbruksuniversitet (SLU)

- Thünen Institut für Biodiversität (VTI)

- Université catholique de Louvain (UCL)

- Wageningen University (WU)

- Wal. Agri SA (Walagri)