• Suivez-nous

L'extrait d'écorce d'orange comme produit de protection des plantes.


  • Jamar, L. , Amiraux, C. , Grebert, D. , Oste, S. & Lateur, M. (2010). L'extrait d'écorce d'orange comme produit de protection des plantes. Proceedings in: Produits de Protection des Plantes en Bio. Lille, 10&11 mars 2010. pp7.
Type Conference Proceedings
Year of conference 2010
Title L'extrait d'écorce d'orange comme produit de protection des plantes.
Editor TransBioFruit Interreg IV
Conference name Produits de Protection des Plantes en Bio.
Conference location Lille
Publisher TransBioFruit Interreg IV
Pages pp7
Label U2-Jamar L.-2010
conference Date 10&11 mars 2010.
Type of article Actes des Journées Européennes.
Abstract Le Prev-B2 est un engrais organique CE à base de bore associé à de l’essence d’orange et un complexe de co-formulants. Son intérêt en tant que produit de protection contre des maladies et ravageurs de fruits et de légumes a été évalué dans trois institutions : Pôle légumes région Nord Pas-de-Calais (PLRN), PLANETE légumes en Alsace et Centre wallon de recherches agronomiques de Gembloux en Belgique (CRA-W) en collaboration avec la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles Nord Pas-de-Calais (FREDON). Sur pucerons de la laitue, un traitement de Prev-B2 a montré une action choc perceptible deux jours après traitement sur le nombre de pucerons par plante mais avec une rémanence courte puisqu’une remontée des populations 7 jours après traitement a été observée. Sur l’oïdium de la mâche, le Prev-B2, avec une cadence de traitement tous les 6 à 7 jours à partir du stade trois feuilles a permis de réduire les attaques de moitié par rapport au témoin non traité. Les expérimentations sur l’Aleurode du chou de Milan hiverné ont montré une bonne efficacité obtenue avec un seul traitement de Prev-B2 à la dose de 0.8 % à 800 litres d’eau par ha. Le Prev-B2 a été expérimenté dans un deuxième essai en 2009 sur chou de Milan, en comparaison avec sept autres produits et un témoin non traité. Quatre traitements successifs de Prev-B2 (0.6 % pour le premier traitement et 0.8 % pour les trois autres) ont montré le meilleur résultat, avec une efficacité par rapport au témoin de 50 % après le troisième traitement, dans des conditions de très forte pression (plus de 100 aleurodes par chou). Sur plantules de pommier inoculées artificiellement avec des conidies de tavelure, un traitement à 0.5% de Prev-B2 appliqué soit 12h avant, soit 12h après inoculation a montré jusqu’à 95% d’efficacité lorsque l’inoculation est modérée, alors que lorsque l’inoculation est forte, l’efficacité diminue en dessous de 50%. En verger, en 2009, six traitements à 0.6%, appliqués à partir de la floraison, sur les pics d’infection primaire ont montré une réduction de 42% (p<0.05) de la maladie par rapport au témoin non traité, sur variétés sensibles.
Author address Rue de Liroux 4 B-5030 Gembloux
Fichier
Lien jamar@cra. wallonie.be
Authors Jamar, L. , Amiraux, C. , Grebert, D. , Oste, S. & Lateur, M.