PROTECOW

Lise BOULET
Partagez :

Un projet transfrontalier franco-belge visant à améliorer les résultats technico-économiques des élevages laitiers (avec le soutien du Fonds européen de développement régional)

Contexte

Dans un contexte de forte volatilité du prix du lait, la rentabilité des exploitations laitières est une préoccupation majeure de la filière. Pour limiter ses coûts de production, le producteur peut mobiliser différents leviers dont le principal consiste dans l’alimentation du bétail, qui représente près de 70 % des charges opérationnelles. La recherche de l’efficacité alimentaire est donc à ce titre une des pistes d’optimisation des exploitations.

Face à cette thématique, cinq structures des domaines du conseil technique et économique ou de la recherche et du développement ont choisi de s’associer dans un projet transfrontalier franco-belge, ce dernier s’appuyant sur des fonds européens grâce au programme INTERREG V. Il s’agit du projet PROTECOW.

Le projet PROTECOW a débuté le 1er janvier 2017 pour une durée de 4 ans.  

Objectifs

Le projet PROTECOW vise à améliorer les résultats techniques et économiques des exploitations laitières du Nord de la France, de la Flandre et de la Wallonie.

Description des tâches

Dans le cadre de ce projet, 3 types d’actions vont être mises en œuvre :

  • La création d’un club transfrontalier d’éleveurs laitiers,

pour échanger connaissances et expériences par-delà les frontières et en faire profiter l’ensemble des éleveurs des trois zones transfrontalières par la diffusion des références acquises.

  • Le transfert direct des résultats de la recherche sur les exploitations.

Les nouveaux résultats sur l’alimentation azotée et la rentabilité vont être directement appliqués aux élevages laitiers au sein du projet

  • Des visites conjointes des conseillers des trois versants dans les mêmes élevages laitiers,

pour faire le lien entre les éleveurs et la recherche et pour confronter les diagnostics et la manière d’apporter le conseil (moyen, contenu)

Résultats attendus

La mise en place et le suivi d’un groupe transfrontalier de 18 éleveurs laitiers (6 éleveurs flamands, 6 éleveurs français, 6 éleveurs wallons) constitue un axe majeur du projet. Ce groupe sera animé par les différents partenaires du projet qui apporteront ainsi conseils et informations sur le rationnement, les performances technico-économiques, ou encore sur les dernières évolutions scientifiques en termes d’efficience azotée. Parallèlement, un deuxième niveau de diffusion des connaissances sera mis en place et consistera en la vulgarisation des résultats obtenus au sein du réseau à d’autres groupes d’éleveurs laitiers de la zone transfrontalière.

Résultats obtenus

Résultats obtenus au cours de l'année 2017

Le réseau d'éleveurs PROTECOW a été créé. Une analyse des performances économiques des 18 exploitations laitières (calcul de la marge brute) a été réalisée pour l'année 2016 - 2017. Les résultats obtenus ont été présentés aux éleveurs au cours de deux réunions.

Le site internet du projet est désormais en ligne : www.interreg-protecow.eu. Une page Facebook a également été créée.

Résultats obtenus au cours de l'année 2018

Une conférence de presse a été organisée le 22 mars à Le Bizet pour présenter les développements du projet. Après une année de travail : le réseau transfrontalier de 18 éleveurs est en place, 9 fiches proposant des solutions pour améliorer l’autonomie des élevages ont été produites et un travail de comparaison des pratiques d’alimentation des troupeaux laitiers des 3 régions concernées est en cours.

Le réseau d'éleveurs

Après plusieurs réunions séparément, la première réunion des 18 éleveurs français, flamands et wallons a lieu le 22 mars. La thématique traitée concernait les quantités de concentrés distribués (différences régionales et impacts). De même, les marges brutes ont été calculées pour les éleveurs du groupe et comparées entre elles.

Les 9 fiches-solutions

9 leviers techniques permettant d'améliorer l'autonomie des élevages ont été identifiés par les partenaires. Ces leviers ont été synthétisés par 9 fiches techniques à destination des éleveurs : l’affouragement en vert, la récolte précoce des fourrages, la valorisation de l’herbe d’automne, les légumineuses, les dérobées RGI et trèfle, les ensilages de méteil, les drêches, le tourteau de colza et le corn gluten feed. Chaque fiche comporte une rapide définition de la technique/ ou de l’aliment, un argumentaire sur son utilité, un rappel des règles de mise en œuvre, un point sur ses effets technico-économiques et sur sa mise en pratique, une analyse Atouts/Faiblesses/Opportunités/Menaces ainsi que des contacts d’experts régionaux pour oser se lancer. Ces fiches sont disponibles sur le site internet du projet (www.interreg.protecow.eu).

Les simulations de substitution du tourteau de soja

Morgane Pape, stagiaire chez IDELE, a réalisé des simulations sur des exploitations laitières-types de la zone transfrontalière franco-belge, avec pour objectif de remplacer (totalement ou partiellement) le tourteau de soja qui y était consommé. 5 alternatives ont été testées dans ce but : l'utilisation de tourteaux de colza, l'amélioration de la qualité de l'ensilage d'herbe récolté, l'implantation de dérobées à base de RGI, l'utilisation de féveroles toastées ou encore la conversion en agriculture biologique. Ces résultats seront diffusés sous forme de fiches synthétiques. 

L'inventaire des pratiques d'alimentation par delà les frontières

IDELE a initié un travail de comparaison des pratiques de rationnement franco-belges sur base des constats d'alimentation réalisés par les nutritionnistes du projet. En 2018, ce sont les pratiques de rationnement du nord de la France qui ont été analysées (1007 rations).  

Les groupes de discussion

Deux groupes d'éleveurs appelés "groupes de discussion" ont été créés en Wallonie avec pour objectif de diffuser les résultats du projet PROTECOW et de les confronter aux réalités d'autres exploitations laitières (que celles du club des 18 éleveurs). Les réunions de ces groupes seront donc organisées sur des thématiques en lien avec l'autonomie et l'efficience azotée (axes du projet) et étayées des résultats techniques PROTECOW.

Les voyages transfrontaliers

Au cours de l'année 2018, deux voyages transfrontaliers ont été organisés. Le 1er voyage s'est déroulé sur une journée au mois de juin et a permis aux éleveurs wallons et français de découvrir la ferme expérimentale de l'ILVO ainsi qu'une ferme flamande spécialisée dans le pâturage. Le 2e voyage a consisté en une visite du SPACE par le groupe d'éleveurs PROTECOW (organisé sur plusieurs jours). Ce fut une belle occasion pour apprendre aux éleveurs à se connaître les uns les autres et pour l'équipe PROTECOW de présenter le projet lors d'une conférence. 

Autres actions de communication

De nombreuses actions de communication ont été réalisées au cours de l'année 2018, comme la publication d'articles sur le site internet PROTECOW ou encore la participation du CRA-W au Salon de l'Autonomie Fourragère.

Résultats obtenus au cours de l'année 2019

Les activités réalisées au cours de l'année 2019 se sont déroulées dans la continuité du travail déjà amorcé. Ainsi, les groupes de discussion se sont réunis plusieurs fois, de même que le club transfrontalier de 18 éleveurs laitiers. 

Le réseau d'éleveurs

Deux réunions ont été réalisées avec ce groupe,

- La 1ère portait sur les résultats marges brutes 2018/2019 avec un point spécifique sur l'intensification et sur le stress thermique

- La 2e réunion a permis de faire le point sur le temps de travail lié à l'alimentation du troupeau et les techniques permettant de l'optimiser

Les simulations de substitution du tourteau de soja

Les résultats des simulations réalisées au cours de l'année 2018 ont été synthétisés en fiches --> disponibles sur le site internet du projet PROTECOW (https://www.interreg-protecow.eu/documenten-documents/). Ces fiches sont utilisées fréquemment lors de réunions d'éleveurs pour présenter l'intérêt économique de l'une ou l'autre pratique (telle que l'amélioration de la qualité de l'ensilage d'herbe récolté). D'autres moyens de communication sont en cours de réalisation. 

L'inventaire des pratiques d'alimentation par delà les frontières

La comparaison des pratiques de rationnement réalisée par l'IDELE, a été complétée par l'analyse du rationnement en Flandre (601 rations). Le type de fourrages et les niveaux de concentrés distribués ont été comparés, de même que les productions laitières, ou encore les niveaux d'autonomie massique et protéique. Ces résultats seront soumis aux 3R pour publication. 

Un glossaire de l'alimentation protéique

Le glossaire de l'alimentation protéique créé dans le cadre du projet DY (mené par le pôle agricole Ouest et soutenu par la région Bretagne et la Loire) a été adapté en une version néerlandaise, dans laquelle aussi bien les termes du système UFL/PDI que ceux du système VEM/DVE/OEB ont été expliqués. Ce glossaire est également disponible dans la rubrique "Documents" du site internet PROTECOW. 

La comparaison des systèmes UFL/PDI - VEM/DVE

Le CRA-W développe un outil Excel appelé "PROTERAT" qui permet d'analyser des rations pour vaches laitières dans les deux systèmes de rationnement utilisés dans le projet soit le système français UFL/PDI (formules 2007) et le système VEM/DVE/OEB (formules 1991). Cet outil permettra de faire le lien entre les bilans théoriques des rations (énergétiques et protéiques) et les performances du troupeau (production laitière observée), et ce notamment pour comparer l'efficacité de prédiction de chaque système. 

Amélioration de l'efficience azotée

L'amélioration de l'efficience azotée est un axe majeur du projet. Dans ce but, l'ILVO réalise des expériences en ferme et étudie l'impact de différentes pratiques alimentaires sur l'utilisation de l'azote. Ainsi, le toastage de féveroles a été analysé au cours de l'année 2019 en termes de bilans acides aminés et par rapport aux valeurs DVE et OEB. Le toastage a permis une meilleure utilisation des protéines contenues dans les féveroles et ce, sans dégradation des acides aminés.

Voyage transfrontalier

Le voyage transfrontalier de 2019 a eu lieu en France et a permis aux éleveurs belges de découvrir deux exploitations françaises spécifiques. La 1ère exploitation faisait ainsi partie du groupe de travail "100-100-100-Sans", qui cherche à maximiser leur production laitière en diminuant leur coût alimentaire et en se passant du concentré de production. La 2e exploitation pratiquait un pâturage tournant et valorisait l'énergie verte

Autres actions de communication

Au cours de l'année 2019, outre la publication d'articles sur le site internet PROTECOW ou dans la presse agricole, le CRA-W a présenté les résultats PROTECOW lors de la Foire de Battice, au Salon de l'Autonomie Fourragère ou encore lors de réunions de CETA.

Contribution

En tant que centre de recherche, le CRA-W mettra à profit son expertise en autonomie protéique dans les élevages laitiers, utilisation et valorisation des protéagineux et autres sources de protéines locales, alimentation de précision, optimisation de la valorisation de l’herbe ou encore en création et suivi d’exploitations agricoles.

Partenaires

ACE (Avenir Conseil Elevage, FR) : Benoît Verrielle

 IDELE (Institut de l’Elevage, FR) : Benoît Rouillé & Simon Fourdin

ILVO (BE) : Leen Vandaele

INAGRO (BE) : Eddy Decaesteker

Equipe du projet PROTECOW

 

Coordinateur hors CRA-W

Johan MAHIEU (INAGRO), chef de file du projet

Financement

  • CE - Politique régionale - FEDER
  • CRA-W - Centre wallon de Recherches agronomiques
  • SPW-DGO3-Direction des Programmes européens

Fichiers attachés

Equipe

Partagez cet article