Du
01 Juin 2012
au
31 Mai 2016

MERINOVA

Des événements climatiques provoquant des dégâts importants au niveau des cultures ou du territoire urbain ont récemment marqué le grand public en Belgique. Ces événements climatiques extrêmes tels que les sécheresses, canicules, tempêtes et inondations sont appelés à augmenter tant en fréquence qu’en intensité suite au changement climatique. Compte tenu que l’activité agricole concerne plus de la moitié du territoire belge, les événements extrêmes peuvent influencer significativement la fourniture de services agro-écosystémiques et la gestion durable des terres agricoles. La perspective d’une augmentation de l’exposition à ces risques est exacerbée par la limitation des aides en cas de calamités agricoles et la réduction globale des aides directes aux agriculteurs dans le cadre de la réforme des politiques agricoles. Les lacunes actuelles des connaissances relatives à l’occurrence des événements extrêmes et à la réponse des agro-écosystèmes doivent être abordées en même temps que leur vulnérabilité, leur résilience et leur capacité d’adaptation.

Contexte

Des événements climatiques provoquant des dégâts importants au niveau des cultures ou du territoire urbain ont récemment marqué le grand public en Belgique. Ces événements climatiques extrêmes tels que les sécheresses, canicules, tempêtes et inondations sont appelés à augmenter tant en fréquence qu’en intensité suite au changement climatique. Compte tenu que l’activité agricole concerne plus de la moitié du territoire belge, les événements extrêmes peuvent influencer significativement la fourniture de services agro-écosystémiques et la gestion durable des terres agricoles. La perspective d’une augmentation de l’exposition à ces risques est exacerbée par la limitation des aides en cas de calamités agricoles et la réduction globale des aides directes aux agriculteurs dans le cadre de la réforme des politiques agricoles. Les lacunes actuelles des connaissances relatives à l’occurrence des événements extrêmes et à la réponse des agro-écosystèmes doivent être abordées en même temps que leur vulnérabilité, leur résilience et leur capacité d’adaptation.

Objectifs

 

Résultats attendus

Le projet MERINOVA se focalisera sur la mise en avant d’un canevas robuste et flexible en démontrant sa performance au travers des agro-écosystèmes belges, et en démontrant sa pertinence aux décideurs politiques et aux utilisateurs. Les impacts estimés au départ des modèles physiques ne fourniront pas uniquement des informations sur l’état des dégâts à tout moment, mais aideront également à appréhender les liens entre les différents facteurs responsables de ces dégâts et à déterminer la vulnérabilité biophysique des agro-écosystèmes. Les impacts socio-économiques permettront d’affiner la cartographie de la vulnérabilité et les stratégies de gestion du risque et d’adaptation. Un important réseau d’experts et d’utilisateurs sera établi en vue de faciliter la dissémination et l’exploitation des résultats du projet et ce en vue de répondre aux attentes des utilisateurs.   

https://www.cra.wallonie.be/fr/nouvelles/merinova-les-evenements-climatiques-extremes-facteurs-dinnovation

Résultats obtenus

Article final :

Vanwindekens, F.M., Gobin, A., Curnel, Y. et al. Math Geosci (2018). https://doi.org/10.1007/s11004-018-9730-5

 

https://www.cra.wallonie.be/fr/nouvelles/la-vulnerabilite-meteorologique-des-agro-ecosystemes-analysee-et-representee

 https://merinova.vito.be/results/Pages/results.aspx

 

 

Partenaires

 

  • L’IRM, en charge de la caractérisation des événements climatiques extrêmes et de leur distribution spatio-temporelle en Belgique (WP1).
  • Le VITO, responsable de la modélisation de l’impact des événements climatiques extrêmes sur les agro-écosystèmes et leurs services (WP2).
  • L’UGent, en charge de toutes les activités liées à la gestion du risque (WP4).

Coordinateur hors CRA-W

Le VITO assume le rôle de coordinateur du projet MERINOVA Dr Ir Anne GOBIN Environmental Modelling Unit VITO NV Boeretang 200, 2400 MOL, Belgium Tél : + 32 14 33 67 75 Fax : +32 14 33 67 99 E-mail : anne.gobin@vito.be www.vito.be/english

Financement

  • Politique Scientifique Fédérale

Equipe

Yannick CURNELViviane PLANCHONFrédéric VANWINDEKENS