Monitoring phytosanitaire des essences ligneuses des berges de cours d’eau

Anne CHANDELIER
Partagez :

Monitoring phytosanitaire des essences ligneuses des berges de cours d’eau

Contexte

En février 2001, une étude sur la maladie de l’aulne (Phytophthora alni), menée conjointement par le CRA-W et la FUSAGx, a débuté en région wallonne. Depuis trois ans, cette étude a pu quantifier l’ampleur et l’évolution de la maladie le long des cours d’eau et des avancées significatives ont été réalisées dans la compréhension du mécanisme d’infection. Des recommandations de gestion des berges ont été mises en œuvre. Durant cette phase, le suivi d’un réseau de placettes réparties sur l’ensemble du territoire wallon a permis l’acquisition de très nombreuses données de caractérisation. Ces informations compilées dans une base de données et couplées à un important travail de recherche phytopathologique en laboratoire et à un système de suivi expérimental de terrain, ont permis l’étude de la maladie de l’aulne et des ripisylves en Wallonie. La richesse de ces informations a ouvert de nouvelles voies de recherches appliquées dans le domaine de la gestion des berges des cours d’eau : élargissement de l’étude phytosanitaire à d’autres essences des berges, poursuite de l’étude de la maladie de l’aulne, développement d’une méthode d’inventaire multi-objectifs, … D’autres problèmes phytosanitaires pourraient affecter les espèces ligneuses des berges, ce qui constituerait une menace pour le milieu rivulaire. Il est donc primordial de développer un outil complet de surveillance de cette végétation des cours d’eau. Cette étude permettra à la Wallonie d’atteindre certains des objectifs fixés par la Communauté européenne dans la Directive cadre sur l’eau et dans le projet Natura 2000.

Objectifs

- La finalisation de l’étude de la maladie de l’aulne : aspects phytopathologiques (analyse en laboratoire et suivi de l’état sanitaire des cordons rivulaires) et aspects de gestion (suivi des dispositifs sylvicoles). Ce premier objectif n’est pas explicité ici, une fiche de projet spécifique du CRA-W lui étant entièrement consacrée. - L’extension de l’étude et du monitoring de la maladie de l’aulne aux autres problèmes phytosanitaires tant pour les aulnes que pour les autres essences ligneuses des cours d’eau : Mise au point d’une méthodologie d’inventaire et identification des problèmes phytosanitaires potentiels de ces espèces. - L’élargissement de la méthode d’inventaire vers une démarche multi-objectifs servant à la fois les études scientifiques, le suivi phytosanitaire des cours d’eau et l’évaluation générale de la gestion du réseau hydrographique.

Description des tâches

Le monitoring phytosanitaire des essences ligneuses des berges consiste à réaliser un recensement des maladies et insectes ravageurs présents sur 22 espèces ligneuses des bandes rivulaires des cours d’eau wallons. A partir des données d’un réseau de placettes existant (placettes sélectionnées en 2002 dans le cadre du monitoring relatif à la maladie de l’aulne en Wallonie), un réseau d’une centaine de placettes réparties sur tout le territoire de la Wallonie a été choisi. Quatre campagnes de collecte d’informations et d’échantillons ont été programmées au printemps et en été 2004 et 2005. Les données récoltées seront encodées dans une base de données afin de caractériser au mieux l’état phytosanitaire des espèces ligneuses des cours d’eau wallons. En laboratoire, des identifications seront réalisées à partir de cultures de champignons pathogènes et d’élevages d’insectes ravageurs. Des informations concernant d’éventuels problèmes phytosanitaires pourront aussi être collectées en collaboration avec les gestionnaires des cours d’eau wallons.

Résultats attendus

Le suivi phytosanitaire des essences ligneuses des berges aura pour but de fournir des informations sur les maladies et insectes ravageurs présents le long des rivières wallonnes et de détecter d’éventuelles nouvelles « menaces » pour la végétation ligneuse des berges. Il permettra également de se conformer à la législation européenne en matière de cours d’eau et de son environnement direct (Directive cadre sur l’eau, Réseau Natura 2000). Enfin, des services de gestion et de consultation seront mis en place pour aider les gestionnaires.

Contribution

- Réalisation d’un protocole d’inventaire phytosanitaire appliqué au réseau hydrographique de la Wallonie. - Mise en place d’une base de données permettant de traiter les informations issues de cet inventaire. - Conception de fiches d’information destinées aux gestionnaires et explicitant les principaux problèmes phytosanitaires rencontrés. - Mise sur pied d’un service de consultation spécifique au milieu rivulaire.

Partenaires

Ce projet est mené par deux institutions : - Le Centre wallon de Recherches agronomiques pour tout ce qui concerne les aspects phytosanitaires ;

- La Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (Unité de Gestion des Ressources Forestières et des Milieux Naturels) qui développe une méthode d’inventaire multi-objectifs afin d’assurer un suivi global du milieu rivulaire, à l’échelle de la Wallonie ou à l’échelle d’un sous-bassin hydrographique.

Financement

  • DGRNE Ressources naturelles et de l'environnement

Equipe

Partagez cet article