Production de pommes de grande qualité et résistantes aux maladies dans le cadre d'une agriculture durable(HiDRAS)
4 nov. 2011 Marc LATEUR
Recherche Amélioration des plantes Génétique Informatique Phytopathologie Production végétale Amélioration (végétale) u2 u11 article

EC, Proje t QLK5-CT-2002-01492, Partner.


Contexte

Le projet HiDRAS tente d'identifier les facteurs génétiques contrôlant la qualité du fruit (la pomme) avec l'objectif d'augmenter la résistance aux maladies et donc l’utilisation de ces variétés à grande échelle, menant à une réduction de l'utilisation de fongicides. La plupart des participants impliqués dans le projet HiDRAS ont collaboré auparavant dans d'autres projets communs, à l'exception des deux groupes Polonais (SGGW et RIPF). Ils ont travaillé dans le projet (FAIR5-CT97-3898) DARE et la plupart d'entre eux ont été aussi impliqués dans le projet EAGMAP (AIR-3: CT920473), tous deux, également financés par l’UE. La longue collaboration établie entre ces groupes et entre les participants est un des aspects clé du projet HiDRAS. DARE s’est focalisé sur l'identification de la résistance aux maladies des plantes et sur l'étude de l'épidémiologie. Plusieurs populations ont été créées au cours du projet et multipliées par les autres partenaires. Ces populations et le matériel développé dans le cadre du projet DARE et du projet EAGMAP sont employés aussi dans le cadre du projet HiDRAS. Le projet EAGMAP s'est déroulé entre 1993 à 1996 et visait à augmenter la compréhension de la génétique du pommier et à identifier les marqueurs moléculaires pour certains traits d'intérêt horticole. Il a abouti à la création d'une carte génétique de référence européenne pour la pomme, ainsi qu’à l'identification de marqueurs moléculaires fortement fiables pour certains gènes de résistance, incluant le gène Vf, qui est le gène le plus important dans la résistance à la tavelure (connu à ce moment dans le monde entier) et le gène Sd, qui confère la résistance à l'attaque de l'aphide Dysaphis devecta. De plus les premiers QTLs et le lien avec des marqueurs moléculaires ont été identifiés pour plusieurs carac-tères de la qualité du fruit comme la fermeté, le fait d'être juteux, le fait d'être croquant, la spongiosité lors de la dégustation. Des QTL hypothétiques ont aussi été identifiés pour divers autres traits (acidité, teneur en sucre, juvénilité, moisissure) mais les données n'était pas bien concluantes ou bien n'ont pas encore été entièrement analysées. Finalement, ce projet a également contribué à la possibilité de dresser la carte génomique nécessaire aux "out-crossers".

Objectifs

Le projet HiDRAS est focalisé sur 5 objectifs principaux :

1) Identifier des facteurs génétiques contrôlant la qualité du fruit avec l'objectif d'augmenter la tolérance aux maladies des variétés résistantes et donc leur plus grande utilisation, conduisant à une réduction de l'utilisation des fongicides.

2) Fournir aux sélectionneurs des nouveaux outils puissants, comme des marqueurs moléculaires liés à la qualité du fruit et des QTLs liés à la résistance aux pathogènes, améliorer les méthodes de sélection, en mettant en oeuvre des techniques innovatrices et en exploitant les avantages offerts par les outils biotechnologiques les plus récents.

3) Augmenter la compétitivité des produc-teurs européens face aux pays non européens qui occupent actuellement une grande partie du marché européen, particulièrement dans des périodes de printemps et d'été où le stockage de la production européenne (avec peu d'exceptions) a atteint sa fin. La compétitivité du sélectionneur européen sera aussi améliorée par l'adoption d'outils moléculaires fournis par ce projet.

4) Améliorer le choix du consommateur et évaluer les préférences du consommateur pour les fruits qui contribuent à une alimentation saine.

5) Améliorer la perception de la recherche européenne dans le secteur génétique en trouvant de nouvelles solutions pour la conservation de l'environnement dans les vergers de pommiers.

Contribution

Evaluation phénotypique : L'étude de diffé-rents caractères qualitatifs du fruit d'un sous-ensemble de variétés cultivées définies dans le premier groupe de travail (WP1 coordonné par INRA - L'évaluation du phénotype) et qui sont utilisées comme géniteurs dans le programme d'amélioration. L'acide ascorbique et les flavonoides seront aussi analysés. Dégustations : Créer une méthodologie d'évaluation pour l'analyse sensorielle pour désigner le lien entre les données d'analyse et celles obtenues par d'autres méthodes chimiques et physiques. L’étude des préférences des consommateurs vis-à-vis d'une telle ou telle variété sera organisée pour évaluer un échantillon de variétés résistantes comparées à des variétés standards en vue de déterminer les paramètres de qualité les mieux adaptés à la demande du consommateur européen. Base de données pour les pommiers : le CRA-W est responsable du travail de coordination de la base de données européenne de pommiers, et avec l'aide du partenaire italien (UNIMI), de définir la partie génomique de la base de données. Le but est de construire une base de données spécifique pour les sélectionneurs des pommes afin de leur permettre de faire un meilleur choix parmi la diversité de pommiers conservés dans les collections des Ressources Génétiques Européennes.

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée

Partenaires

GIANFRANCESCHI Luca (Dr) Università degli Studi di Milano (Italie) Dr. SANSAVINI Silvierio (Prof.) Universita di Bologna (Italie) VAN de WEG Eric (Dr) Plant Research International B.V. (Pays-Bas) LAURENS François (Dr) Institut National de la Recherche Agronomique (France) GESSLER Cesare (Dr) Plant Pathology, Institute of Integrative Biology (BZ), ETH Zurich (Suisse) SEYMOUR Graham (Dr) Horticultural Research International (Grande Bretagne) DUNEMANN Frank (Dr) Federal Centre for Breeding Research on Cultivated Plants (Allemagne) Dr. TOMALA Kazimierz (Prof.) Warsaw Agricultural University (Pologne) Dr. ZURAWICZ Edward (Prof.) Research Institute of Pomology and Floriculture (Pologne)