INTELL’EAU

20190731 161205 6736 Dredim

Développement d’un outil de gestion hydrologique du parcellaire agricole en vue de la lutte contre l’érosion des sols et de la contamination des eaux de surface

Contexte

 L’érosion des sols est un phénomène naturel mais si elle dépasse le rythme de formation des sols, elle devient une menace pour la durabilité des systèmes agricoles. En Wallonie, le taux d’érosion actuel n’est pas soutenable. L’érosion entraine des dégâts (sur-site) et une perte de ressources sur les terres agricoles pouvant conduire à une perte de productivité mais également à des dégâts (hors-site) aux infrastructures sous forme de coulées boueuses. La boue transporte de plus des nutriments et des produits de protection des plantes (PPPs) qui in fine peuvent contaminer les eaux de surface. Cette situation risque à terme d’empirer sous l’effet des changements climatiques en raison d’une augmentation de l’intensité des pluies qui de ce fait seront plus érosives.

Il est largement reconnu que les types de cultures et les pratiques agricoles associées sont déterminantes dans le comportement hydrologique des petits bassins versants agricoles. Certaines cultures à risque sont privilégiées en raison de leur rentabilité importante pour les agriculteurs.

 Objectifs

 Le programme de recherche a pour objectif final de mettre à disposition des conseillers agricoles et des agriculteurs un outil opérationnel d'aide à la décision qui concilie les enjeux économiques et de préservation des eaux et des sols. Il vise particulièrement la question de l'organisation spatiale des cultures dans le paysage, tenant compte de leur niveau de risque en termes de production de ruissellement, d'érosion et de transfert des produits de protection des plantes vers les eaux de surface.

 Pour ce faire, le projet se décline en objectifs opérationnels :

- coordination : cet objectif part du constat que différents acteurs de terrain émettent actuellement des recommandations vers les agriculteurs en termes de planification des cultures et d'itinéraires techniques. Il vise la mise en cohérence des recommandations d'aménagement parcellaire pour concilier les différents objectifs en ce compris la rentabilité économique.

- conception de l'OAD : Objectif ultime du programme, ce projet vise la conception et le test d'un outil convivial d'aide à la décision permettant aux conseillers agricoles et aux agriculteurs d'évaluer les risques liés au ruissellement et au transfert de sédiments et de produits de protection des plantes, et proposant des solutions adaptées à chaque parcelle et culture.

- Quantification de l'efficacité des barrières interparcellaires, en ce compris les barrières économiquement productives.

- Quantification de l'efficacité des techniques culturales antiérosives novatrices

Ces deux derniers objectifs se baseront tant sur des données bibliographiques existantes que sur des essais portant sur de nouvelles pratiques prometteuses mais peu documentées

Résultats attendus

  • Base de données bibliographiques accessible en ligne concernant les pratiques culturales, les mesures de biohydraulique douce et les démarches de calcul à l'échelle du bassin versant visant à réduire le ruissellement et le transfert des sédiments et des PPP. L'existence de cette base de données sera renseignée sur le site web du projet.
  • Rapports issus d'une revue de la littérature scientifique (revues, rapports scientifiques, ...) rapportant les efficacités de pratiques culturales courantes et de mesures de biohydrauliques douces courantes. Rapport rassemblant les démarches de calcul et de conseil à la planification parcellaire. Ces rapports seront mis à disposition du public via le site web du projet.
  • Rapports reprenant les résultats des évaluations en champs de pratiques culturales novatrices et de mesures de biohydraulique. Ces rapports seront mis à disposition du public via le site web du projet.
  • Données post-traitées issues des essais réalisés
  • Routines de calcul permettant de recommander et de dimensionner des mesures de biohydraulique douce en bordure de parcelle à l'attention de conseillers agissant en milieu agricole

Contribution du CRA-W

 L'unité 10 du CRA-W contribue à ce projet par l'apport de son expertise dans l'analyse des produits phytosanitaires dans les différentes matrices environnementales. Après avoir choisi les molécules à analysées, les méthodes analytiques adaptées seront développées. Notre unité analysera ensuite les échantillons collectés sur le terrain.

Les résultats ainsi obtenus seront ensuite interprétés et diffusés en collaboration avec les autres partenaires impliqués.

Principaux partenaires

  • Aurore Degrés, Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, TERRA – Echanges Eau Sol Plante
  • Guy Foucart, Université catholique de Louvain, Earth and Life Institute – Sciences de l’environnement
  • Guy Foucart, CIPF, Centre indépendant de promotion fourragère
Partagez cet article
Sur le même sujet