Du
01 Juin 2014
au
31 Mai 2017

iPOT

La Belgique, l'un des plus grands exportateurs mondiaux de produits surgelés à base de pommes de terre Le secteur belge de la pomme de terre a connu un essor spectaculaire ces dernières années. Dépositaire d'une riche tradition (nos friteries sont désormais classées patrimoine culturel), ce secteur dynamique des PME s'est hissé au rang d'acteur de premier plan dans la chaîne agroalimentaire belge. Plus d'un quart de notre production est exporté hors UE. La Belgique est ainsi l'un des plus grands exportateurs mondiaux de produits de pommes de terre surgelés. Il importe toutefois que le secteur belge de la pomme de terre continue d'investir dans une croissance durable, d'une part pour accroître la disponibilité de la pomme de terre en tant que matière première, d'autre part pour maximiser les rendements. Dans le cadre du projet iPot, des chercheurs de Flandre et de Wallonie (VITO, CRA-W et ULg), en collaboration avec le secteur de la transformation et la distribution de la pomme de terre (au travers de Belgapom) et la filière de la pomme de terre, vont mettre sur pied une plate-forme géoinformatique sur Internet. Toutes les données relatives à la culture de la pomme de terre y seront rassemblées. Ces données seront collectées par des observations réalisées au sol, dans les airs (au moyen de drones) et depuis l'espace (par satellites). À terme, l'utilisation de ces informations géographiques objectives doit permettre au secteur d'accroître de façon durable la production de pommes de terre.

Contexte

La Belgique, l'un des plus grands exportateurs mondiaux de produits surgelés à base de pommes de terre

Le secteur belge de la pomme de terre a connu un essor spectaculaire ces dernières années. Dépositaire d'une riche tradition (nos friteries sont désormais classées patrimoine culturel), ce secteur dynamique des PME s'est hissé au rang d'acteur de premier plan dans la chaîne agroalimentaire belge. Plus d'un quart de notre production est exporté hors UE. La Belgique est ainsi l'un des plus grands exportateurs mondiaux de produits de pommes de terre surgelés. Il importe toutefois que le secteur belge de la pomme de terre continue d'investir dans une croissance durable, d'une part pour accroître la disponibilité de la pomme de terre en tant que matière première, d'autre part pour maximiser les rendements.

Objectifs

L'agrégation d'images satellitaires, d'images aériennes, de données météorologiques, de modèles de croissance des plantes, etc. vise à garantir un suivi efficace de la croissance et du développement des pommes de terre dans l'ensemble du territoire de production.

Ainsi, pour chaque champ de pommes de terre, on pourra :

  • évaluer le stade de développement de la plante et la date de récolte possible ;

  • évaluer les risques de pertes de production ou de qualité grâce à la surveillance de la température, des précipitations et de l'état d’humidité du sol, ainsi que l'état de santé général de la plante ;

  • identifier la variabilité spatiale du champ ;

  • prédire les rendements au cours de la saison de croissance.

Grâce à ces informations, le secteur de la pomme de terre pourra intervenir avec plus de rapidité et d'efficacité en cas de problèmes sur le terrain. Elles sont en outre utiles d'un point de vue logistique et économique.

Description des tâches

Plusieurs tâches bien distinctes composent le projet iPOT. Ces tâches se présentent de la manière suivante :

  • Observations de la phénologie de la culture de pomme de terre

  • Prise de mesure avec des appareils optiques (radiomère, fluorimètre, appareil photo, etc.)

  • Contacts avec les centres pilotes et centres d’essais spécialisés en pomme de terre et les services agronomiques des usines de transformation de la pomme de terre partenaires du projet iPot et participation à des réunions techniques internes au projet

  • Collecte et gestion des informations de terrain à l’échelle des parcelles agricoles sélectionnées avec les partenaires du projet iPot et transfert vers la base de données utilisée au niveau de la plate-forme informatique du projet

  • Adaptation et comparaison des modèles de croissance de la pomme de terre (B-CGMS, LINTUL) au niveau de la parcelle en vue de l’estimation et de la prévision des rendements.

Résultats attendus

Cette plate-forme géoinformatique centralisera des données externes, mais aussi des données internes au secteur de la pomme de terre (par exemple, les résultats de prélèvements d'échantillons pour déterminer le rendement et la qualité). Il est par exemple possible de déterminer aisément dans quelle partie du territoire de production les rendements les plus élevés sont réalisés, ou de savoir où une variété précise de pommes de terre est plus ou moins performante, et quelle pourrait en être la cause.

La plate-forme iPot va être développée non seulement pour le secteur, mais aussi et surtout avec son apport, qui a mobilisé des négociants en pommes de terre, des transformateurs, mais aussi des centres d'essai et des Centres Pilotes en Flandre et en Wallonie (PCA, Inagro, FIWAP, CARAH). Ces centres suivent chaque année des parcelles de références pour différentes variétés de pomme de terre destinées à la transformation industrielle, ou au marché du frais. Tous ces acteurs partagent leurs données et leur connaissance du secteur avec la recherche, de manière à garantir le bon déroulement du projet. Grâce à la grande richesse de données de terrain, les chercheurs pourront affiner leurs systèmes de surveillance et les améliorer systématiquement.

Résultats obtenus

Une campagne de terrain a déjà été réalisée durant la saison de culture 2014 et a permis de mettre en place la méthodologie liée aux observations de terrain et à la prise d'images par drone.

Contribution

Département Agriculture et milieu naturel (D3)

Unité Systèmes agraires, Territoires et Technologie de l'Information (U11)

Viviane PLANCHON v.planchon@cra.wallonie.be

Yannick CURNEL (modélisation des rendements) y.curnel@cra.wallonie.be

 

Département Productions et Filières (D2)

Unité Stratégies Phytotechniques (U5)

Jean-Pierre GOFFART j.goffart@cra.wallonie.be

xx (pour la collecte des données, engagement à réaliser)

Partenaires

VITO, Flemish institute for technological research - Remote Sensing Unit : Isabelle Piccard

ULg, Département des Sciences et Gestion de l’Environnement (Campus Arlon) : Bernard Tychon

Belgapom : Romain Cools

Coordinateur hors CRA-W

Belgapom, Romain Cools, secrétaire général romain.cools@fvphouse.be - tel. 09 339 12 52 - www.belgapom.be

Financement

  • Politique Scientifique Fédérale
Fichiers attachés

Equipe

Yannick CURNELJean-Pierre GOFFARTViviane PLANCHON