Caractérisation des pratiques alimentaires en production porcine Bio et recommandations pour la formulation des aliments pour améliorer les performances technico-économiques et l’autonomie alimentaire
23 mars 2016 José WAVREILLE
bio Ă©levage biologique u7 Autonomie alimentaire porcs

Contexte Le secteur porcin biologique traverse une situation problématique en raison du manque de rentabilité. Cela se traduit entre autres par la chute du nombre d’éleveurs : 23 éleveurs professionnels recensés en 2015 contre 45 en 2014. Parmi les causes identifiées est cité le prix de vente des porcs à l’abattoir qui n’est pas en adéquation avec le prix de revient lié au coût de production trop élevé dont les frais d’aliments représentent une part importante. En vue de proposer des solutions à la situation difficile, le CRA-W a été sollicité par Biowallonie pour : - Proposer des formules alimentaires pour les porcs en agriculture biologique - Réaliser une enquête dans les exploitations porcines en agriculture biologique pour :  Permettre une analyse descriptive des modalités rencontrées: types d’élevages, d’hébergement, de conduite, d’aliment, d’animaux, de valorisation…  Déterminer la qualité nutritionnelle d’aliments et de matières premières prélevés dans les exploitations ; - Mener un essai sur animaux pour éprouver l’hypothèse qu’il est possible de formuler des aliments fermiers performants pour porcs à l’engraissement. Au terme de l’année 2015, - Un feuillet technique relatif à des propositions de formules alimentaires pour les différentes catégories de porcs a été rédigé ; - Le dénombrement des exploitations porcines bio et l’analyse descriptive ont été réalisés ; - L’essai d’engraissement a été mené, les résultats partiels présentés et publiés. Il reste que le travail de laboratoire avait été largement sous-évalué et n’a pas encore livré les résultats escomptés. De plus, des objectifs secondaires se sont précisés pour exploiter plus judicieusement ces résultats de laboratoires. Dans son avis relatif à la recherche et l’encadrement le Collège des producteurs a également souligné l’importance d’améliorer l’adaptation de l’alimentation en fonction des phases de croissance et la conservation des matières premières et chercher à développer l’autoproduction des aliments. L’alimentation est un facteur d’importance de la rentabilité. Objectif général : - Caractériser les pratiques alimentaires en productions porcines et établir des recommandations pour la formulation des aliments pour améliorer les performances technico-économiques et l’autonomie alimentaire des exploitations. Objectifs spécifiques : - Déterminer la qualité nutritionnelle des aliments et des matières premières utilisées en production porcine bio, poursuite des analyses ; - Analyse de la situation dans les exploitations quant à l’adéquation entre:  la qualité des aliments fournis aux animaux, les performances atteintes et les recommandations portant sur leurs besoins ;  la qualité des matières premières utilisées et les tables alimentaires (matrices) en références ;  mobiliser les résultats des 4 fermes de la grappe monogastriques-porcs, de la campagne 2015, pour constituer le point de référence initial et accompagner la démarche d’amélioration des performances technico-économiques et d’autonomie alimentaire des producteurs porcs de cette grappe.


Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée