Du
04 Septembre
au
31 Décembre 2008

GMODETEC

Développement d'une stratégie globale pour la détection, l'identification et la quantification des OGM dans des matrices alimentaires et aliments pour animaux

GMODETEC

Contexte

Les produits alimentaires produits à partir d'organismes génétiquement modifiés qui veulent entrer sur le marché européen doivent satisfaire aux dispositions légales de l'Union Européenne. Les mises sur le marché d'OGM (qualifiés dès lors de produits contenant des OGM ou consistant en de tels organismes), par exemple pour la culture, l'importation ou la transformation en produits industriels, sont soumis à la Directive 2001/18/CE  relative à la dissémination volontaire d'OGM dans l'environnement. Dans le cadre de la protection et de l'information du consommateur menée par la DG-Sanco, des exigences en terme de traçabilité et d'étiquetage des OGM ont été établies sous les réglementations "Novel Food (EC/97/258) et "GM Food and Feed" (EC/1829/2003).  Les mouvements non intentionnels d'OGM entre Etats et les exportations d'OGM vers les pays tiers sont réglementés par le Règlement 1946/2003/CE relatif aux mouvements transfrontières des organismes génétiquement modifiés.Les réglementations évoquées ci-dessus déterminent les règles générales suivantes :

  • Toute présence d'un OGM sur le marché est strictement réglementée par la législation et les autorisations doivent être renouvelées après 10 ans
  • Pour les OGM autorisés, un étiquetage renseignant la présence d'OGM est d'application.  Toutefois une contamination fortuite de 0.9% par ingrédient est tolérée et l'étiquetage n'est pas requis.
  • Tout matériel non autorisé dans l'Union Européenne est considéré comme illégal et une tolérance zéro est appliquée

La détection, l'identification et la quantification des OGM constituent une part essentielle de la législation et des outils doivent être mis au point pour pouvoir détecter un nombre grandissant d'OGM autorisés et non-autorisés.

Objectifs

Le but principal de ce projet est de pouvoir délivrer une carte d'identité à tout OGM rencontré,  même si peu d'informations concernant la séquence de cet OGM sont disponibles.

Dans cette optique, le CRA-W aborde la problématique par deux aspects différents. 

Le premier consiste à développer un maximum d'éléments de screening permettant de détecter l'OGM éventuellement présent (approche matricielle).  Des systèmes de détection par PCR et PCR en temps réel seront ainsi développés et viseront à mettre en évidence d'autres promoteurs et terminateurs d'expression que ceux couramment ciblés.  Les régions codantes de gènes d'intérêt couramment introduits seront également visées.

La seconde méthode a pour but de tenter de mettre en évidence par PCR des régions bordures "plante / construction transgénique" pour lesquelles on ne connaîtrait pas le site d'insertion de la construction transgénique.

Toute la difficulté va résider dans le fait de pouvoir obtenir des produits d'amplification avec une amorce située dans une région connue (une séquence couramment rencontrée dans les constructions transgéniques) et une amorce qui doit posséder de grandes chances d'appariement dans une région inconnue.  Des recherches doivent donc être entreprises pour développer un système qui permet à de courtes séquences de sélection de  s'apparier.  Il faut également vérifier si un système de fluorescence permet de détecter les amplicons éventuellement produits.

Un tel système pourrait apporter des réponses quant à la détection des OGM inconnus. Le système tel qu'envisagé par le CRA-W pourrait fournir une probabilité de détection associée au nombre de couples d'amorces testés. 

Description des tâches

 

Résultats attendus

 

Résultats obtenus

 

Contribution

 

Partenaires

Ce projet est le fruit d’une collaboration entre les 3 laboratoires qui constituent le Laboratoire National de Référence (LNR) pour la problématique des OGM à savoir la section Biosécurité et Biotechnologie de l'institut Scientifique de Santé Publique (ISP) de Bruxelles, l'unité "Technologie en Voeding" de l'instituut van Landbouw en Visserijonderzoek (ILVO) de Melle et le Département Qualité des Productions agricoles (DQPA) du  Centre Wallon de Recherches Agronomiques (CRA-W) de Gembloux (région wallonne).

Coordinateur hors CRA-W

Berben Gilbert

Financement

  • SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

Equipe

Gilbert BERBENFrédéric DEBODEEric JANSSENDenis ROULEZ

A lire aussi

Projets
Image
SVG

Florence VAN STAPPEN
Florence
Projets
Image
SVG

Brieuc HARDY
Brieuc
Projets
Image
SVG

Sergio MAURO
Sergio
Projets
GECOMARA
SVG

Bernard WATILLON
Bernard
Documents cellule transition
SymBIOse
SVG

Daniel JAMAR
Daniel