La gestion du pâturage : un enjeu pour la durabilité des exploitations laitières

CRA-W
Partagez :
La gestion du pâturage : un enjeu pour la durabilité des exploitations laitières

Dans le cadre du projet Interreg DAIRYMAN et en partenariat avec la Direction du Développement et de la vulgarisation de la DGARNE, de l’asbl Fourrages-Mieux, de l’institut de l’élevage (France) et du Lycée Technique agricole d’Ettelbruck (Luxembourg), le Centre wallon de Recherches agronomiques a organisé deux journées de formation sur la gestion du pâturage.

La première journée était dédiées aux écoles, une quarantaine d’étudiants et professeurs y ont participé, alors que la seconde a mobilisé une quarantaine d’éleveurs et conseillers.

 

L’herbe pâturée : un levier d’action pour améliorer les performances économiques ?

En guise d’introduction, M. Philippe NIHOUL a mis en avant l’importance de la dimension économique et des leviers d’actions mobilisables. Faut-il continuer à miser sur les concentrés ? Tout dépendra des quantités de lait supplémentaires permises par ce concentré et des prix de vente du lait et d’achat des concentrés. Néanmoins, la tendance des marchés actuels, avec une hausse du coût des intrants, porte à croire que l’intérêt à apporter à l’herbe et tout spécialement à l’herbe pâturée, aliment le moins coûteux, ne peut que s’accroître.

 

La place de la prairie en Wallonie

David KNODEN souligne le caractère multifonctionnel des prairies. Caractère qui dépendra des contraintes pédoclimatiques, du contexte socio-économique et des objectifs du territoire au sein duquel la prairie s’inscrit (tourisme, biodiversité, etc.), mais également et surtout de leur gestion par les éleveurs qui va permettre d’exacerber telle ou telle fonction (paysage, tampon permettant de limiter les fuites de polluant dans l’environnement, biodiversité, …).

Après avoir mis en avant les forces et faiblesses des systèmes « zéro grazing » et « maximisation du pâturage », monsieur KNODEN a présenté quelques chiffres économiques interpellant. En effet, l’herbe pâturée, intégrée dans une ration, permet de produire 100L de lait avec moins de 8€.  Ce coût passe à 15€ pour le maïs, voire 19€ pour la prairie fauchée. Rappelons néanmoins que tout dépendra du potentiel de production de la zone considérée.

 

Quelques pistes pour bien aménager son parcellaire

Madame Brocard a présenté des solutions techniques afin de tirer le maximum du pâturage en permettant l’accès à ce dernier et ce même avec de grands troupeaux (> 80 vaches laitières). L’objectif visé est de réduire tant les coûts de production que les charges de travail ! A titre d’exemple nous avons passé en revue les points à prendre en compte pour le positionnement et l’installation de chemins d’accès de manière à faciliter le déplacement des vaches tout en limitant les problèmes de boiteries et en augmentant les surfaces de prairies ‘pâturable’ avec  un retour autonome de la salle aux prairies. Cette accessibilité des surfaces dépendra, outre des aménagements, de l’accord des éleveurs à parcourir de plus ou moins grandes distance afin de conduire leurs animaux au pré.  La gestion des points d’eaux est également un enjeu clé: ils doivent être en nombres et de volumes suffisants mais également positionnés de manière à limiter la création de zone boueuse.

 

La gestion de l’herbe au quotidien

M. Henry KOHNEN a présenté une méthode et des outils permettant d’ajuster la stratégie de valorisation de l’herbe et de quantifier l’herbe disponible afin d’optimiser la valorisation des couverts prairiaux ! Il nous a ainsi illustré l’importance de l’ajustement de la hauteur d’entrée permise en fonction du niveau de chargement et de la hauteur de sortie souhaitée. Par ailleurs,  il a illustré l’intérêt d’un pâturage court qui questionne encore sur de nombreux points. Lors d’une visite de terrain, nous avons mis en pratique d’utilisation des herbomètres (outil pour mesurer une hauteur d’herbe compressée) afin de quantifier l’herbe disponible et de gérer au mieux cet or vert de nos prairies.

Les supports utilisés lors de ces journées de formation/information sur la valorisation du pâturage ainsi que les outils de gestion présentés par Monsieur KOHNEN seront bientôt disponibles  sur le site du CRA-W (www.cra.wallonie.be) dans la section : Documentation > Autres colloques

 

Le compte rendu complet se trouve ici

Partagez cet article

Sur le même sujet