La viande bovine remise en question : de sa production à sa consommation

La viande bovine remise en question : de sa production à sa consommation

19ème édition du Carrefour des Productions animales Espace Senghor - Gembloux

La filière viande bovine fait régulièrement la une de l’actualité : équilibres des marchés internationaux, impact environnemental, éthique animale, aspects sanitaires ou incidence de sa consommation sur la santé du consommateur sont autant de thématiques attisant la polémique.

Les lobbies environnementaux incriminent ainsi lourdement le bilan carbone ou la consommation de l’eau liés à la production de viande bovine, sans préciser toutefois les éléments réellement pris en considération ou sans considérer le rôle crucial que joue l’animal dans le maintien de nos paysages et de la fertilité de nos systèmes agraires.

La demande sociétale grandissante en matière de bien-être animal devient telle que leur mise à mort pourrait en devenir taboue. Pour preuve dans nos étals, l’origine vivante de la viande n’est plus mise en avant : l’alimentation carnée est de plus en plus désincarnée.

Au regard de la santé enfin, la consommation de viande bovine est, selon le type d’argumentation, associée à un risque accru pour le consommateur (hypercholestérolémie, cancer colorectal…) ou, à l’inverse, à un apport bénéfique de nutriments essentiels.

Cette masse d’informations diffuses, teintée d’accroches médiatiques, trouble inéluctablement la perception du citoyen envers un produit aux multiples facettes. Le consommateur lui-même évolue notamment en délaissant les morceaux nobles pour des plats à préparation rapide. C’est l’ensemble de ces informations que la filière se doit d’intégrer afin de dégager les pistes d’actions pour assurer la durabilité du secteur, tout en prenant en compte la volatilité des prix et la compétitivité des viandes produites en dehors de notre espace de consommation.

L’objectif de ce 19ème Carrefour des Productions Animales est d’objectiver au travers de sept exposés par des spécialistes ces multiples débats liés à la production et à la consommation de viande bovine, et de montrer dans quelle mesure la recherche peut effectivement y contribuer. Chaque demi-journée sera, de plus, ponctuée par une table ronde permettant aux différents acteurs de la filière de production de la viande bovine en Région wallonne d’échanger leurs opinions et stratégies futures.


Président de séance : Professeur Pascal Leroy, Doyen de la Faculté de Médecine vétérinaire, ULg

« Production et consommation de viande bovine en France : les arguments d’hier, d’aujourd’hui et de demain »

Thomas Turini, Centre d’Informations des viandes (CIV)

 

« Les flux de viande bovine en Belgique : historique et prospective »

Patrick Schifflers, Fédération Belge de la Viande asbl

 

« Viande et santé : une question d’équilibre ? »

Anne Boucquiau, Fédération contre le cancer

 

« Manger de la viande, est-ce toujours moralement acceptable? L'Homme est-il encore un prédateur? »

Marc Vandenheede, Faculté de Médecine Vétérinaire, ULg

 

Table ronde animée par Pascal Leroy, FMV-ULg avec les participations des orateurs de la matinée et de

o   Marie Laurence Semaille, FWA

o   Philippe Duvivier, FUGEA 

o   Pierre Mallieu, Herd-book Blanc Bleu Belge

o   Luc Hoffmann, Herd-book Limousin belge

 

Président de séance : Jean-Pierre Destain, Directeur Général ff CRA-W

 

« L’élevage, un élément clé pour le maintien de la fertilité de nos systèmes agraires dans le contexte d’une agriculture écologiquement intensive » - ppt

Didier Stilmant (CRA-W)

 

« L'élevage, un élément clé de notre territoire » - ppt

Louis Hautier (CRA-W) et Marc Dufrêne (GxABT – ULg)

 

« Les ruminants, transformateurs de produits fourragers et de co-produits issus de l’agro-industrie en aliments nobles pour l’homme » - ppt

Virgine Decruyenaere (CRA-W)

 

« Influence de la PAC sur les systèmes de production bovine en Wallonie »

Sylvain Delannoy, SPW -  DGARNE, Direction de la politique agricole

 

Table ronde animée par Benoît Georges, SPW - DGARNE – CREA avec la participation des orateurs de l’après-midi, d’agriculteurs et de l’Association Wallonne de l’Elevage

Conclusions par André Théwis, Professeur ordinaire émérite, GxABT – ULg

Fichiers attachés

Partagez cet article