30 Mai 2022

Les sols, plus grands réservoirs terrestres de carbone, peuvent contribuer à la lutte contre le changement climatique

Un état des lieux des lieux des sols est réalisé depuis plus de 30 ans par le réseau REQUASUD.

betterave web

Le statut organique est un facteur clé du maintien de la qualité des sols. Ce statut est toutefois très différent selon les régions agricoles, le type de sol ou les spéculations pratiquées. Un état des lieux et un suivi de ces situations est réalisé depuis plus de 30 ans par le réseau REQUASUD. En effet, REQUASUD a mis en place depuis la fin des années 80 une base de données rassemblant l’ensemble des résultats analytiques des laboratoires provinciaux tant sur les sols que sur les engrais de ferme. Au sein de la base de données sol, plus de 400.000 résultats analytiques de carbone organique total sont présents. Cette source de données énorme permet de réaliser à intervalle régulier des cartes de la teneur en carbone dans les sols wallons. La dernière synthèse de la base de données a été réalisée en 2021 et est disponible sur le portail de l’état de l’environnement. 

L’avantage de cette base de données est sa représentativité sur l’ensemble du territoire et le nombre d’échantillons et de paramètres présents. Cela permet d’établir des corrélations entre le carbone et d’autres propriétés du sol.

Le suivi de la base de données depuis 1988 ainsi que l’harmonisation des méthodes de mesure du COT (Carbone Organique Total) dans les laboratoires permet d’observer des évolutions au fil du temps des teneurs en COT.

Les évolutions du C dans les sols sont cependant souvent très lentes et difficiles à observer, d’où la nécessité de suivis à long terme comme ceux effectués grâce à la base de données de REQUASUD.

Outre la variabilité régionale, la variabilité des MOS (Matière Organique Soluble) à l’échelle d’une parcelle agricole peut être importante. Des travaux ont été menés en collaboration avec les laboratoires provinciaux pour estimer la variabilité intraparcellaire et l’intérêt (agronomique et économique) de raisonner le conseil de fumure de façon différenciée en fonction des sols au sein d’une même parcelle. L’échantillonnage étant une étape clé de l’estimation du COT, REQUASUD a développé un outil d’aide à l’échantillonnage, REQUACARTO, destiné aux laboratoires du réseau mais également aux chercheurs.

Ce logiciel se base sur la carte numérique des sols de Wallonie pour définir des zones de prélèvement homogènes au sein des parcelles agricoles. Cet outil actuellement utilisé en routine par les préleveurs des laboratoires permet de réaliser un échantillonnage raisonné et de diminuer fortement le risque d’erreur sur le résultat final dû à l’échantillonnage.

On en parle dans la presse

17/05/2022 - RTBF - Les sols, plus grands réservoirs terrestres de carbone, peuvent contribuer à la lutte contre le changement climatique

Informations pratiques