Nos forêts menacées par des champignons venus d’ailleurs

Nos forêts menacées par des champignons venus d’ailleurs

Au cours de ces 30 dernières années, le milieu forestier a été confronté de plus en plus souvent à des maladies dites « émergentes » causées par des champignons pathogènes particulièrement dommageables originaires d’autres continents.

Ces maladies cryptogamiques en forêt peuvent avoir un impact économique (diminution de la production de bois, perte d’emploi lié à la filière bois, perte financière pour les pépinières forestières), écologique (perte de biodiversité, perturbation des écosystèmes) et sociétal (modification des paysages, disparition d’espèces forestières appréciées du public).

L’augmentation des échanges commerciaux mais aussi les voyages touristiques vers des contrées lointaines sont autant de voies d’introduction de ces champignons en Europe. A cela s’ajoutent les changements climatiques qui rendent nos espèces forestières plus vulnérables à des infections.

Face à ces menaces phytosanitaires, la communauté scientifique européenne se mobilise pour développer des systèmes d’alerte phytosanitaire, mieux comprendre le développement de ces maladies et mettre en place des mesures de gestion. Au CRA-W, les maladies émergentes qui affectent les essences forestières sont étudiées au travers de projets de recherche à financement national et international. Les recherches portent sur des organismes particulièrement redoutables, les Phytophthora, et notamment sur Phytophthora alni responsable du dépérissement de l’aulne glutineux (recherche d’aulnes résistants à la maladie), P. ramorum responsable de la « mort subite du mélèze » (évaluation du risque  pour les conifères en Belgique) et P. cambivora responsable du dépérissement du hêtre (surveillance et épidémiologie). Le CRA-W développe aussi des méthodes de diagnostic ciblant les champignons émergents.

En tant que Laboratoire National de Référence pour les maladies des plantes, le CRA-W participe à des réunions internationales (notamment les réunions de l’Organisation Européenne de Protection des Plantes – OEPP) qui lui permettent d’informer les instances politiques régionales et fédérales de toute nouvelle menace phytosanitaire pour le milieu forestier. Le CRA-W fait aussi partie du consortium de laboratoires participant aux travaux de l’Observatoire Wallon de la Santé des Forêts. A ce titre, il participe à la surveillance phytosanitaire du milieu forestier wallon vis-à-vis de champignons émergents, fournit des avis et donne des formations visant la reconnaissance des maladies qui affectent les essences forestières.

Pour plus d’informations, nous vous suggérons de consulter les fiches projets FORPATH, FORPRAM, PALNIRIV, LNR-MY disponibles sur le site internet du CRA-W.

Fichiers attachés
Partagez cet article