NOWALLODOR

José WAVREILLE
Partagez :
NOWALLODOR

L’odeur du verrat est une odeur et une saveur désagréables dans la viande cuite de certains mâles entiers, principalement causée par la présence en quantités élevées dans les tissu adipeux de trois composants : l’androsténone, le skatole et, dans une moindre mesure, l’indole. Étant donné que la castration des porcelets masculins n’est plus considérée acceptable, il est devenu urgent de trouver une solution durable pour réduire le risque d’odeur de verrat. Dans ce projet, nous proposons d'utiliser la sélection génomique de verrats qui transmettent un faible risque d’odeur afin de considérer bien-être animal mais aussi d'assurer la satisfaction des clients. Une multitude de techniques de phénotypage seront utilisées, certaines bien établies, telles que la mesure de l'androsténone, du skatole et de l'indole dans les tissus adipeux, d'autres plus innovantes, comme l'analyse des composés organiques volatils présents dans l'air entourant le verrat. Le phénotypage sera effectué sur trois niveaux: les composés organiques volatils seront mesurés chez l'éleveur pour ses verrats de reproduction ainsi que pour leurs frères. Le phénotypage se répète dans l'abattoir pour les verrats non conservés à des fins d'élevage, et les échantillons de graisse seront analysés pour les composés liés à l’odeur du verrat. Dans une troisième partie, la progéniture des verrats sera phénotypée. De cette façon, des corrélations phénotypiques et génétiques peuvent être estimées et un index de sélection pour un faible risque d’odeur peut être établi. D'autres caractéristiques économiques seront également examinées afin d'éviter une réponse de corrélation des effets indésirables. Dans ce projet, nous nous concentrerons sur le Piétrain wallon, une race locale de porcs, mais les résultats peuvent être traduits en d'autres races de porcs. Nous espérons avoir une évaluation génétique pour l’odeur en route avant la fin de la première période de 3 ans et une évaluation génomique dans la deuxième.

Contexte

La production de mâles entiers répond à un enjeu dans le cadre du bien-être animal et en particulier de la castration des porcs. C'est en effet une des alternatives possible pour arrêter de castrer les porcs. Néanmoins, la détection de l'odeur de verrat reste un problème à résoudre, d'une part au vu de la difficulté de mettre en place une méthode de détection rapide, fiable et universelle. La détection a un coût, que les abattoirs peuvent répercuter sur les éleveurs. Chercher à réduire l'odeur à la source, via la génétique concoure à limiter l'impact économique que la production de mâles entiers peut avoir sur les exploitations familiales wallonnes. La production de mâles entiers permet de limiter les interventions sur les animaux, et ainsi de préserver leur bien-être, mais aussi de diminuer les risques d'infections liés aux interventions chirurgicales, et par là de réduire l'utilisation d'antibiotiques, et de contribuer à la préservation de l'environnement (moins de rejets de substances actives) et de la santé humaine. De même, castrer dans le respect du bien-être animal demande de gérer la douleur avec des médicaments agréés ; la production de mâles entiers permet ainsi de limiter l'utilisation de médicaments avec les mêmes effets bénéfiques que ceux décrits pour les antibiotiques.

Objectifs

Nous proposons d'utiliser la sélection génomique de verrats qui transmettent un faible risque d’odeur afin de considérer bien-être animal mais aussi d'assurer la satisfaction des clients. Une multitude de techniques de phénotypage seront utilisées, certaines bien établies, telles que la mesure de l'androsténone, du skatole et de l'indole dans les tissus adipeux, d'autres plus innovantes, comme l'analyse des composés organiques volatils présents dans l'air entourant le verrat. Le phénotypage sera effectué sur trois niveaux: les composés organiques volatils seront mesurés chez l'éleveur pour ses verrats de reproduction ainsi que pour leurs frères. Le phénotypage se répète dans l'abattoir pour les verrats non conservés à des fins d'élevage, et les échantillons de graisse seront analysés pour les composés liés à l’odeur du verrat. Dans une troisième partie, la progéniture des verrats sera phénotypée. De cette façon, des corrélations phénotypiques et génétiques peuvent être estimées et un index de sélection pour un faible risque d’odeur peut être établi. D'autres caractéristiques économiques seront également examinées afin d'éviter une réponse de corrélation des effets indésirables. Dans ce projet, nous nous concentrerons sur le Piétrain wallon, une race locale de porcs, mais les résultats peuvent être traduits en d'autres races de porcs.
Nous espérons avoir une évaluation génétique pour l’odeur en route avant la fin de la première période de 3 ans et une évaluation génomique dans la deuxième.

Description des tâches

WP1: Stratégies de phénotypage
L’objectif général de ce WP sera d’organiser la collecte de phénotypes, un élément crucial dans cette étude.
1.1.« Reniflage » de tous les mâles entiers chez les sélectionneurs (avec un protocole standardisé) lors du prélèvement.
1.2. Evaluation de l'odeur lors de l'abattage de ces verrats et de leurs frères par la technique du nez humain à l’abattoir et/ou au laboratoire; ceux non retenus à la reproduction, donc un sous-groupe des verrats de (1)
1.3. Evaluation de l'odeur par la technique du nez humain à l’abattoir et/ou au laboratoire et de la carcasse (y compris « carcasse », c.-à-d. caractérisation comme actuellement déjà pris lors du testage) lors de l'abattage des produits (3) des verrats du testage (qui sont un autre sous-groupe de (1) et qui peuvent partiellement se retrouver aussi dans sous-groupe (2))
1.4. Echantillonnage d’animaux extrêmes, analyse données d’expression et du microbiome intestinal.
A charge de GxABT, SOCOPRO, Elévéo, CRAw
Pour le CRAw il s'agit d'assurer la production de porcelets mâles entiers croisés issus des verrats proposés au testage. Extension du schéma actuel qui gardera à terme 1/3 femelle, 1/3 mâles castrés et 1/3 mâles entiers vers l’engraissement annuel de 500 mâles entiers (incluant environ 300 mâles entiers croisés issues des mêmes pères impliqués dans le testage).  La détection de l’odeur de verrat sur les carcasses en abattoirs par la technique du nez humain et les prélèvements d’un échantillon de gras pour une évaluation de l’odeur en laboratoire seront réalisés par l'abatteur.

WP2: Développer et valider un système d’évaluation génétique
L’objectif général de ce WP sera d’assembler les connaissances, de développer les méthodes et de valider un système d’évaluation génétique du risque d’odeur de verrat.
2.1. Etudes des variabilités et corrélations phénotypiques et génétiques des caractères mesurés au trois niveaux de phénotypages
2.2. Modélisation des nouveaux phénotypes issus du WP1 et développement d’évaluations génétiques multicaractères
2.3. Etablissement d’un objectif de sélection « faible risque d’odeur » et des critères de sélection afin d’atteindre cet objectif
2.4. Etude des corrélations avec d’autres caractères d’intérêts économiques afin d’éviter des effets de sélection non désirés et établissement d’un index de sélection global
A charge de GxABT, SOCOPRO.
Pour le Cra-w il s’agit d’intervenir dans les objectifs et critères de sélection.

WP3: Préparer le passage à la génomique
L’objectif général de ce WP sera d’assembler les données génomiques et de développer les méthodes adéquates afin de transformer les évaluations génétiques (WP2) en évaluations génomiques.
3.1. Organiser en parallèle aux trois niveaux de phénotypages du WP1 la prise d’échantillons biologiques, leur génotypage sur puce porcine SNP adaptée, et une base de données.
3.2. Adapter des méthodes d’évaluations génétiques multicaractères à l’utilisation d’informations génomiques (méthodes d’évaluation « single-step »).
A charge de GxABT, CRAw
Pour le CRAw il s'agit d'intervenir pour l’acquisition de matériel biologique des animaux du CRA-W, selon les exigences portant sur l’utilisation des animaux d’expérimentation, pour les génotypages de l’ULiège décrits ci-avant. 

WP4: Communications
L’objectif général de ce WP sera de développer une communication interne et externe efficace permettant d’exécuter le projet, de rapporter son progrès et de diffuser les résultats à différents niveaux (scientifique, technique, de vulgarisation, régional, national et international)
4.1. Communication entre les partenaires, communication avec la RW, rédaction des rapports, publications scientifiques, techniques et de vulgarisation, et site web
4.2 Communication avec les sélectionneurs et les producteurs
4.3 Communication avec les autres parties-prenantes
A charge de GxABT, SOCOPRO

Résultats attendus

Les résultats attendus des différents wps sont les suivants:

WP1:
Meilleures connaissances des mécanismes biologiques impliqués dans la production de mauvaises odeurs de la viande de verrats dans les conditions environnementales de la population wallonne de porc Piétrain.
Meilleures connaissances des méthodes des détections et relations entre types phénotypes.
Potentiellement : méthodes innovantes de screening des mâles reproducteurs basées sur un échantillon d’air ou d’échantillonnage de leur fèces.

WP2:
Connaissance des variabilités et corrélations génétiques et environnementales
Connaissance des poids économiques du sous-objectif de sélection « faible risque d’odeur »
Génération de valeurs d’élevage « faible risque d’odeur »

WP3:
Etablissement de stratégie de génotypage
Acquisition des données génomiques et des développements nécessaires pour passage aux évaluations génomiques

WP4:
Rapports pour RW, rapports de vulgarisation, techniques et scientifiques (ULiège soutenu pas tous)
Participation à des congrès et journées d’études nationaux et internationaux (tous)
Site web lié au projet (AWE)
Matériel de communication pour les sélectionneurs (AWE)
Matériel de communication pour les producteurs (SoCoPro)
Matériel de communication pour les autres parties-prenantes (SoCoPro)

Ainsi le délivrable au terme de cette première période de projet est d'obtenir une liste de verrats Belgian Pietrain classées suivant leurs valeurs d'élevage génétique "faible risque d'odeur" ajouté au niveau des informations déjà transmises.

 

 

Partenaires

ULiège-GxABT

SoCoPro

Elévéo

CRA-w

Coordinateur hors CRA-W

ULiège-GxABT

Financement

  • SPW - DGO3 - Direction de la Recherche et du Développement

Equipe

Partagez cet article