PORCBIOTA

José WAVREILLE
Partagez :

Le sevrage des porcelets induit un risque de diarrhées maîtrisé notamment par l’ajout d'additifs minéraux ou d'antibiotiques thérapeutiques. Cela entretien la résistance des bactéries et induit des problèmes environnementaux. L'objectif de Porcbiota est de développer 2 additifs synbiotiques comme solutions innovantes pour réduire l'usage des ces additifs. Il est conduit au sein d’un consortium de sociétés spécialisées réunies dans un projet Wagralim.

Contexte

La production de viande est en forte croissance dans le monde. La production porcine a augmenté de 30% depuis la fin des années 90. Elle connait toutefois des épizoosies dont la PPA actuellement.

Le facteur principal d’efficience et de rentabilité de la production est l’IC qui dépend notamment de la santé des porcs. L’utilisation des antibiotiques comme stimulateur de croissance est interdite depuis 2006 en Europe pour contrer le développement de la résistance des bactéries. Néanmoins, chez le porc, le sevrage induit un risque de diarrhées maîtrisé actuellement par l’ajout de ZnO ou CuSO4 ou d’antibiotiques dans les aliments. Cet ajout entretient également la résistance des bactéries et induit des problèmes environnementaux.

Objectifs

L’objectif est de limiter l’utilisation de ces minéraux et de réduire l’utilisation thérapeutique des antibiotiques en élaborant une solution innovante.

Ainsi 2 additifs synbiotiques seront développés au sein d’un consortium de sociétés spécialisées réunies dans un projet Wagralim pour moduler le microbiote intestinal du porcelet et économiser le fonctionnement du système immunitaire. 

Description des tâches

Plusieurs pré- et probiotiques seront caractérisés avec des méthodes in vitro. Des tests seront réalisés pour développer leur utilisation in vivo. Deux symbiotiques seront expérimentés sur animaux au CRA-w lors d’une distribution aux truies, en fin de gestation ou en lactation, ou aux porcelets, dès la naissance. Il s'agit de réaliser une programmation précoce du microbiote. La capacité à moduler le microbiote intestinal du porcelet pour économiser le fonctionnement du système immunitaire tout particulièrement lors du sevrage sera déterminée. Un essai terrain en fermes validera l’approche expérimentale. Les entreprises veilleront alors à l’optimalisation de la production, de la formulation et du conditionnement des symbiotiques. Les aspects réglementaires régleront les activités prémarketing pour les marchés cibles.

WP0: Coordination du projet

WP1: Caractérisation de pré- et probiotiques avec un effet ‘direct’

WP2: Tests et développement des composés, afin de les utiliser in vivo

WP3: Essais in vivo 'programmation', expérimentale. 

WP4: Essai in vivo à grande échelle 'programmation', terrain

WP5: Développement des suppléments Feed avec passage à la phase industrielle

WP6: Valorisation

Résultats attendus

Les résultats attendus portent sur:

  • Un (des) synbiotique(s) et un schéma d’administration adapté pour la production porcine qui permettent de programmer le développement d’un microbiote intestinal équilibré capable de diminuer les effets délétères au niveau du tube digestif du stress dû au sevrage.
  • Un procédé protégeant et améliorant la viabilité des probiotiques lors de la production des suppléments / aliments et lors du transit digestif, soit en utilisant la micro-encapsulation Intelicaps (brevet Vésale Pharma) pour des bacilles lactiques et des entérocoques, soit en ayant recours à des bacilles sporulants plus résistants aux hautes températures.
  • La démonstration des effets de ce synbiotique sur la santé des porcs et éventuellement sur leur comportement.

Partenaires

Et parmi les partenaires:

  • DUMOULIN SA
  •  ARTECHNO
  • ULG-IPAN
  • ULG-FARAH

Coordinateur hors CRA-W

L’ENTREPRISE COORDINATRICE est Vésale Pharma.

Financement

  • SPW-DGO6

Equipe

Partagez cet article

Sur le même sujet