Socialisation des porcelets en maternité : effets sur le comportement et les performances

Socialisation des porcelets en maternité : effets sur le comportement et les performances

Mélange précoce des porcelets de différentes portées sous la mère en maternité, bonne ou mauve pratique ? L’agressivité des porcelets au sevrage peut avoir des conséquences négatives sur la prise alimentaire, le bien-être et la croissance des porcelets alors même qu'il s'agit d'une étape essentielle à maitriser pour ne plus utiliser d'antibiotique. Une méthode simple pour la réduire est de laisser les porcelets sociabiliser sous la mère en créant des ouvertures dans les cloisons entre les cases de maternité ou en levant ces cloisons. Le CRA-W a réalisé un essai dans son élevage expérimental pour mesurer la faisabilité et l’impact de cette méthode en comparant des portées témoins et des portées où les porcelets peuvent se mélanger avec d’autres en maternité. Au sevrage, le gain de poids, l’homogénéité du poids des porcelets et la mortalité des porcelets n’ont pas été différents. Les porcelets socialisés ont significativement plus exploré leur environnement durant les quatre premiers jours de socialisation. Les performances des truies ont été identiques. Les allaitements des porcelets socialisés ont été synchronisés, en moyenne, dans 79% des cas et les truies ont bien accepté les porcelets étrangers. Les résultats de l'étude ont fait l'objet de l'ouverture des 51èmes Journées de la Recherche Porcine à Paris: http://www.journees-recherche-porcine.com/texte/2019/bienetre/b01.pdf

Fichiers attachés
Partagez cet article