17 août 2005 MĂ©lanie CUVELIER
Recherche GĂ©omatique agricole u5 article

Contexte

La gestion durable et raisonnée est au cœur des débats actuels. Les politiques environnementales se font de plus en plus contraignantes notamment au niveau de la limitation des intrants dans les champs cultivés. Dans ce contexte, la technologie de l’agriculture de précision semble être apte à apporter des éléments de réponse pour mieux gérer les intrants tout en préservant les niveaux de production. Le but est d’appliquer « la bonne dose au bon endroit ». Cependant, bien que les outils techniques existent (GPS, capteurs en continu de différentes données sur le sol ou les plantes), l’utilisation concrète et pertinente des données récoltées par ces appareils n’est pas encore clairement définie et aucun pays n’a encore pu effectuer une interprétation de ces données en vue du développement d’une application automatisée. Un projet de recherche sur cette problématique a donc été lancé en partenariat entre 3 institutions, à savoir, le CRA-W, la FUSAGx et la KUL.

Objectifs

L’objectif du projet est de développer des technologies avancées en vue d’ajuster les pratiques culturales au plus près des besoins de la plante en fonction des hétérogénéités intraparcellaires. Ce projet a été scindé en trois biennales. Lors des 2 premières biennales, le CRA-W ne possédant pas d’appareillages munis de capteurs couplés à un GPS, son rôle s’est limité à celui d’un prestataire de service. Les 2 autres institutions avaient pour objectif de dégager les facteurs explicatifs de l’hétérogénéité au sein des champs. Pour la troisième biennale, le CRA-W s’est doté d’une moissonneuse avec capteur de rendement et GPS. L’explication des facteurs d’hétérogénéité des champs étant complexe et fluctuante d’année en année et étudié par les deux autres partenaires, le CRA-W a tenté de développer une approche plus agronomique que statistique de la problématique. L’objectif est de délimiter des zones plus homogènes (zones d’isopotentiels de production) au sein des champs et d’évaluer leur comportement face à la modulation d’intrants.

Description des tâches

Lors des deux premières biennales, le CRA-W a pour mission de mettre en place un ensemble d’essais de plein champ. Il met au point les protocoles d’essai en accord avec les autres partenaires et effectue le suivi phytotechnique des parcelles expérimentales. Il doit également collecter des données expérimentales concernant l’analyse des sols et le suivi de la culture.
Pour la troisième biennale, le CRA-W continue de suivre les parcelles d’expérimentation utilisées par ses partenaires, mais mène également ses propres expérimentations pour lesquelles il collecte, organise et cartographie les données relatives au sol, au suivi de la culture et au rendement. Ses essais portent essentiellement sur la modulation des intrants (densité de semis ou fumure azotée). Les protocoles mis au point permettent de construire les courbes de réponse à ces modulations en différents points du champ expérimental et ont pour but de permettre la délimitation des zones d’isopotentiel au sein des parcelles étudiées. Les champs choisis pour la mise en place de ces essais sont soit des parcelles réputées pour leur homogénéité, soit au contraire, des parcelles en apparence très hétérogènes.

RĂ©sultats attendus

Grâce au matériel de l’agriculture de précision et au protocole mis en place, les données récoltées permettent de construire différentes cartes thématiques. La confrontation de ces cartes devrait permettre de dégager des zones d’isopotentiel de rendement susceptibles de recevoir des quantités d’intrants modulées en fonction de la fertilité estimée de ces zones. Pour cela, il s’agit d’évaluer le comportement des différentes zones face à la modulation de la fumure azotée ou de la densité de semis.

RĂ©sultats obtenus

Les données récoltées ont permis d’établir, sur les différents champs suivis, des cartes de rendement observé, de rendement maximal probable (évalué sur base de l’interpolation des rendements pour chaque fumure ou densité) ou encore des cartes de réponse à la modulation d’intrants. Cependant, les premières analyses semblent montrer que les réponses de la culture sont assez variables dans le temps.

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée

Partenaires

FUSAGx (Unité de Mécanique et Construction) et
KUL (Laboratory of Agromachinery and Processing)