17 avril 2012 JĂ©rĂ´me DELCARTE
Recherche Normalisation article

Contexte

Le développement des énergies renouvelables, dont la biomasse, devient une nécessité déterminante pour le futur de l’environnement de notre planète. Les objectifs mondiaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre obligent les Etats à prendre des mesures incitatives et de contrôle pour le développement des énergies renouvelables.

Dans ce contexte, la biomasse souffre, entre autres, d’un handicap par rapport aux combustibles fossiles : les caractéristiques physico-chimiques très variables de la biomasse (humidité, granulométrie, masse volumique, composition, chimique) en font un combustible très hétérogène, difficilement commercialisable. De plus, certains types de biomasse sont considérés comme des déchets. La définition de normes et la classification des combustibles de biomasse solide doivent par conséquent conduire à l’établissement de classes homogènes de ces biocombustibles, aux caractéristiques bien précises, et par conséquent améliorer les échanges commerciaux.

Objectifs

L’objectif immédiat de la première phase du projet était de collecter et d’analyser toute l’information disponible au sein de l’Union Européenne plus la Suisse et la Norvège, concernant les normes des biocombustibles solides. Sur cette base, des recommandations seront formulées pour la définition de normes européennes pour ces biocombustibles.

Ces recommandations ont conduit à la création d’un comité technique du CEN (CEN TC335). Ce comité a pour objectifs la rédaction de spécifications techniques pour les biocombustibles, dans les domaines suivants :
- terminologie et définitions ;
- classes et spécifications liées aux biocombustibles, assurance qualité ;
- échantillonnage et réduction de la taille de l’échantillon ;
- propriétés physiques ;
- propriétés chimiques.

Description des tâches

La première étape de ce projet est mené en action concertée et comprend 7 phases :
- identification et description des propriétés physico-chimiques des biocombustibles solides ;
- identification, description et analyse des méthodes de détermination de ces propriétés ;
- compilation et accord sur la terminologie ;
- identification, description et Ă©valuation des normes existantes pour les biocombustibles solides ;
- identification et discussion des besoins en matière de normes ;
- élaboration d’une proposition commune d’un programme de travail pour des normes européennes de biocombustibles solides ;
- diffusion de l’information collectée.

Actuellement, les projets de spécifications techniques sont en cours de rédaction.

RĂ©sultats obtenus

Le programme de travail considère comme biocombustibles solides, les matières suivantes :
- produits de l’agriculture et de la forêt ;
- résidus végétaux de l’agriculture et de la forêt ;
- résidus végétaux de l’industrie agroalimentaire ;résidus ligneux, à l’exception des :
* résidus ligneux pouvant contenir des composés organo-halogénés ou des métaux lourds, résultant d’un traitement ;
* bois traités provenant de la construction ou bois de démolition ;
- résidus de liège.

Des projets de spécification techniques ont été proposées au CEN et sont soumises au vote parmi les pays membres du CEN.

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée

Partenaires

Les représentants nationaux des différents pays membres du CEN, pour les tâches concernées.