Les variétés, un élément déterminant dans la réussite des cultures en AB
25 sept. 2017 Morgan ABRAS
bio sélection variétale

En agriculture biologique (AB), la clé de la réussite réside avant tout dans la prévention, une démarche dans laquelle le choix des variétés revêt une importance capitale.


En plus de la qualité recherchée, de la concurrence face aux adventices ou encore de la résistance à la verse, le choix des variétés de céréales représente souvent le seul levier contre le développement des maladies. Le CRA-W, en partenariat avec le Centre Provincial Liégeois de productions végétales et maraîchères (CPL-Vegemar) et le Centre pour l’agronomie et l’agro-industrie de la province du Hainaut (CARAH) met en place depuis plusieurs années un réseau d'essais de variétés de froment, triticale et épeautre afin de fournir aux agriculteurs des références dans les conditions de l'agriculture biologique.

Ces données issues de plusieurs années d'essais permettent non seulement d'identifier les variétés adaptées à l’AB et à ses particularités – résistance aux maladies, concurrence face aux adventices, bons comportements dans des conditions parfois limitantes d'accès aux éléments nutritifs, résistance à la verse en l'absence de réducteur de croissance, etc. – mais aussi, pour le froment et l'épeautre, d'évaluer leur qualité boulangère dans un contexte de demande croissante en céréales panifiables.

Au sein des variétés testées depuis trois ans, les variétés de froment Renan, Lennox et Oxebo ont des profils de résistance aux maladies très similaires mais donnent des rendements très contrastés. Oxebo est une variété très productive mais qui montre une aptitude médiocre à la panification, au contraire de Renan. Lennox, quant à lui, est une variété intermédiaire, qui offre une qualité acceptable sans être fortement pénalisé du point de vue du rendement. L'intérêt pour les agriculteurs intéressés par une variété panifiable est d'identifier celle qui présente des critères de qualité élevée et stable au fur et à mesure des années, afin de satisfaire les attentes de la filière. 


Mise à jour 10 nov. 2017