BIEN-ETRE de l’animal, de l’éleveur et DURABILITE des productions

Depuis une quinzaine d’années déjà, une attention particulière est portée, avec de plus en plus d’insistance, au bien-être animal et à la durabilité des élevages porcins et avicoles.

Pour le secteur avicole, les législations européennes relatives au bien-être sont à présent d’application en canards à foie gras, poulets et poules pondeuses.  Pour  le  secteur porcin, les exigences de logement en groupe des truies entreront en vigueur dans toutes les exploitations au 1er janvier prochain et l’interdiction annoncée de la castration physique des porcelets suscite de plus en plus d’initiatives privées.  Si la profession ne remet pas en question l’importance à accorder au bien-être animal,  le bien-être de  l’éleveur est peu documenté et mérite qu’on s’en préoccupe au même titre d’ailleurs que des volets économique et environnemental. Pour évaluer objectivement la durabilité  des  systèmes  de  production,  des  outils    sont  nécessaires  et sont en cours de développement.

Par  ailleurs, la  durabilité de nos  filières  passe  aussi  par  la  satisfaction  des  consommateurs. En vue  de  répondre  aux  attentes  d’une  partie  d’entre  eux,  la  Wallonie  souhaite  développer une production de qualité différenciée dans les deux secteurs. Cette qualité différenciée doit garantir aux consommateurs  des  produits  réellement  différents  des  produits  standardisés, tant dans le mode d’élevage que dans  la qualité organoleptique. Cependant, les  incitants proposés aux éleveurs qui désirent s’engager dans ces démarches restent encore trop limités face au coût supplémentaire de production.

La  journée d’étude abordera ces trois thèmes d’actualité qui interpellent les secteurs porcins  et avicoles en Wallonie.

 

Président de séance: Marc Vandenheede, ULg-Ethologie vétérinaire et bien-être des animaux

 

Nouveau cadre juridique européen pour le bien-être animal

Denis Simonin, DG SANCO – Commission européenne

 

Mâles entiers ou vaccinés : des alternatives prometteuses pour le porc et l’éleveur ?

Sandrine Dufourny, CRA-W

 

Travail en élevage porcin : un facteur sous influence

Marie-Laurence Grannec, Chambre d’Agriculture de Bretagne (France)

 

Le travail dans les exploitations avicoles : approches et enjeux

Sylvain Gallot, ITAVI (France)

 

 

Président de séance: Véronique Dewasmes, SPW-DGARNE-Direction de la Recherche et du Développement

 

L'évaluation de la durabilité des systèmes de production avicoles et cunicoles : Principes, démarche, résultats et enseignements

Laurence Fortun-Lamothe, INRA (France)

 

Création d’un outil d’évaluation de la durabilité des productions de qualité différenciée en Wallonie

Pascale Picron, ULg-Gbx Agro-Bio Tech

 

Le marché européen de l’œuf : Quel impact de la mise en œuvre de la directive bien-être en janvier 2012 ?

Pascale Magdelaine et Agnès Braine,  ITAVI Service Economie (France)

 

Point de vue des producteurs sur le bien-être animal dans la filière porcine

Daniel Azevedo, Policy Adviser Copa- Cogeca

 

La politique de qualité différenciée en porcs et en volailles. Où en est la Région wallonne ?

Damien Winandy, SPW-DGARNE – Direction de la Qualité

Partagez cet article