Développement de méthodologies à l’aide d’outils innovants pour la gestion des signalétiques du LPIS sur base d’images satellitaires obtenues à partir des constellations satellitaires COPERNICUS – SENTINEL – et d’autres satellites destinés au suivi de l’agriculture

Le projet SAGRIWASENT vise à développer des méthodologies à l’aide d’outils innovants pour la gestion des signalétiques du LPIS sur base d’images satellitaires obtenues à partir des constellations satellitaires COPERNICUS – SENTINEL – et d’autres satellites destinés au suivi de l’agriculture.


Objectifs

L’objectif général du projet SAGRIWASENT est d’améliorer le suivi de l’agriculture wallonne grâce à la télédétection afin de venir en appui aux agriculteurs wallons lors de leurs déclarations de superficie et aux services administratifs dans le cadre de la digitalisation du parcellaire agricole.

Plus particulièrement, le projet SAGRIWASENT vise d’une part à développer une méthode de détection des changements au sein des blocs de référence permettant une automatisation maximale de la mise à jour du parcellaire agricole wallon. D’autre part, le projet tend à développer une méthode de classification des cultures permettant de valider les codes cultures déclarés par les agriculteurs. Enfin, une étude sur la détection des dates de destruction des couverts hivernaux sera effectuée également. 

Description des tâches

Le projet SAGRIWASENT comprend ces différentes tâches :

  • analyse réglementaire approfondie des exigences européennes et leur mise en œuvre en Wallonie au niveau du parcellaire agricole wallon, ainsi qu’une comparaison avec les systèmes et les choix d’autres pays européens ;
  • recherches bibliographique et technique sur l’utilisation et l’intégration des images satellitaires pour compléter et corriger le parcellaire agricole ;
  • recherche technique sur la manière d’automatiser l’intégration des données satellitaires comprenant une réalisation de l’analyse fonctionnelle ;
  • Mise en place opérationnelle des corrections et des changements entre les années n et n-1, au départ des données géospatiales ;
  • Validation de l’adéquation entre les données déclarées dans la déclaration de superficie et les observations géospatiales ;
  • Transfert des résultats de la recherche à l’OPW, rédaction de documents techniques/rapports finaux, implémentation et mise en pratique dans les applications ad hoc de l’OPW.

Résultats attendus

Cartes annuelles de classification des cultures en Région wallonne.

Cartes bi-mensuelles de détection des changements au sein des blocs de référence.

Contribution

Collaborations avec le professeur Pierre Defourny de l’Earth and Life Institue – Environnemental Sciences de l’UCL, l’Institut scientifique de Services publics (ISSeP) et le GTEO SKYWIN-ISSEP.

Coordinateur (CRA-W)

Equipe impliquée